Haut de page.

Genèse-Parc
Fondamentalement créationniste

BERLIN (AFP) - Des fondamentalistes protestants suisses envisagent de créer dans le sud-ouest de l'Allemagne, d'ici à 2012, un parc d'attraction sur le thème de la Bible, pour illustrer les théories créationnistes de manière ludique, rselon la presse allemande.

Dans ce "Genèse-Parc", qui s'inspirerait des parcs similaires déjà ouverts aux Etats-Unis, les visiteurs pourraient expérimenter le Déluge dans les montagnes russes aquatiques, déjeuner dans les restaurants d'une Tour de Babel en construction, visiter une Arche de Noé en "taille réelle" --soit 150 mètres de long--, ou se faire peur dans le "pavillon du feu" sur le thème du Jugement dernier.

"Avec ce parc à thèmes, nous voudrions que les gens ouvrent leur coeur à Dieu et à Jésus-Christ, et leur donner ainsi la possibilité de comprendre et d'accepter la Bonne Nouvelle", proclament sur leur site internet les promoteurs de ce projet, la société anonyme "Genesis-Land", basée près de Zurich (Suisse).

L'entreprise, qui proclame et défend le "créationnisme" --la création de l'univers en sept jours-- et conteste la théorie darwinienne de l'évolution, parfaitement admise par les principales Eglises, espère trouver près de Heidelberg (sud-ouest de l'Allemagne) un terrain idéal pour l'implantation de son parc de 50 hectares où elle veut attirer à terme 600.000 visiteurs par an.

Reste que, pour l'heure, "Genesis-Land" est encore à la recherche de la majeure partie des 80 à 120 millions d'euros nécessaires. Et que le projet est critiqué par les Eglises protestantes d'Allemagne, qui craignent qu'il apporte en Allemagne un sujet de polémique très vif aux Etats-Unis, mais jusque-là plutôt mineur en Europe.

Jan Baldewien, l'un des responsables de l'Eglise protestante du Bade-Wurtemberg, a confié au quotidien Frankfuter Rundschau espérer que le projet capoterait faute de financement. "Beaucoup de bêtises ont pu être évitées par manque d'argent", a-t-il ironisé.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Genèse-Parc [Presse]