Haut de page.

Un troupeau de chèvres incarcéré
cabri humanum est (latin approximatif)

Kinshasa, République démocratique du Congo - Une douzaine de chèvres, incarcérées dans une prison de la capitale congolaise, ont été libérées suite à la visite du vice-ministre des Droits Humains. Ce dernier a déclaré que les animaux étaient retenus illégalement.

Les chèvres avaient été incarcérées sous le motif d'être "en vente illégalement au bord de la route". Le vice-ministre des Droits Humains, Claude Nyamugabo, a découvert les animaux lors d'une visite de routine organisée à la prison de Kinshasa.

Il a été surpris de découvrir qu'une des cellules de la prison ne contenait pas d'hommes, mais un troupeau de chèvres. L'homme politique aurait blâmé les responsables de cette incarcération hors du commun et prévoirait leur reconversion prochaine.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Un troupeau de chèvres incarcéré [Presse]