Haut de page.

Entretien avec Serge Laget
entretien accordé aux SdI en avril 2010


Bonjour et tout d’abord merci de prêter au petit jeu de l’interview !
Hello !

Petite question liminaire : êtes-vous farouchement opposé au tutoiement ?
Au contraire je tutoie tout le monde y compris dans le boulot

Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi? (parcours, études, âges et qualité, passions, numéro de carte bleue ou de comptes numérotés en Suisse…)
Enseignant, conseiller pédagogique, aujourd’hui détaché dans une collectivité territoriale, j’aime bien me fixer de nouveaux défis

Quel joueur étais-tu enfant ? Quels étaient alors vos tes favoris ?
J’ai appris à jouer aux échecs très jeune et j’ai fait de la compétition avec plus ou moins de succès pendant assez longtemps. Ensuite j’ai eu droit au traditionnel Monopoly du dimanche en famille… puis au Cluedo, à la belote, au tarot et enfin au célèbre et incontournable Risk. Très classique tout ça mais très bonne base pour la suite… les Diplomacy ou autres Civilization !

Un jeu particulier t' a-t-il fait basculer dans l'univers des jeux pour adultes ou n'as-tu finalement jamais cessé de jouer ?
Je n’ai jamais cessé de jouer mais le Dune d’Avalon Hill m’a sans doute donné le goût des vrais bons gros jeux thématiques !!!
le (somptueux) matériel
De joueur à auteur, comment as-tu sauté le pas ?
En faisant des variantes pour les jeux existants aux quels je jouais

Quelles sont les grandes joies et les grandes difficultés du métier d’auteur de jeu ?
L’immense bonheur c’est de savoir que des gens un peu partout dans le monde s’éclatent avec un jeu que vous avez conçu ! La difficulté c’est de rester soi-même malgré toutes sortes de pressions…

Dans quelques jours paraîtra Mystery Express, jeu d’enquête et de déduction. Meurtre à l'Abbaye (rebaptisé Mystère à l'abbaye), ton deuxième jeu, explorait déjà le jeu de déduction… Qu’est ce qui t'attire dans ce type de jeu?
J’adorais le Cluedo quand j’étais môme ! Et puis je pense que c’est un genre ludique injustement sous-représenté.

Comment est née l’aventure de Mystery Express, coécrit avec Antoine Bauza?
L’aventure est née en suisse, lors d’un week-end ludique près de Vevey, organisé par la joyeuse équipe de Gameworks. Antoine a lancé l’idée, j’ai rebondi de suite et tout s’est enchainé assez naturellement ! C’est très facile de bosser avec Antoine : il est organisé, plein d’idées, il sait ce qu’il veut et en même temps il est ouvert aux idées des autres… bref, un bon petit gars quoi !  smiley

prototype du jeu

Peux-tu en quelques mots nous faire le pitch du jeux?
L’histoire se passe dans un train comme vous l’aurez deviné ! et bien sûr un meurtre a été commis. Vous êtes un célèbre enquêteur qui croyait pouvoir se la couler douce en vacances dans le plus prestigieux des trains, et bien c’est raté ! vous allez devoir reprendre du service et dénouer les tenants et les aboutissants de cette sombre affaire. Les tours de jeu sont rythmés par les étapes du train de ville en ville et il faudra avoir découvert le fin mot de l’histoire avant l’arrivée du train à Istanbul.
Scène de crime
Meurtres à l'abbaye baignait dans l'atmosphère du nom de la Rose, chef d'oeuvre d'Umberto Eco, et ce nouveau jeu fait évidemment référence au roman d'Agatha Christie... La littérature serait-elle une source de thématiques ludiques? Le thème de l'Orient Express était-il présent dès les premières discussions sur le jeu?
Le thème était présent dès le départ et même si les mécanismes auraient sans doute pu s’adapter dans un autre univers, je pense que l’adéquation entre le rythme des tours de jeu et la progression d’un train d’étapes en étapes fonctionne parfaitement. Je suis convaincu qu’un jeu doit proposer une part de rêve au joueur et je n’aime pas beaucoup les jeux qui se réduisent à une mécanique froide, si bien huilée soit-elle.

un suspectQuel est le mécanisme central de ce nouveau jeu?
3 idées principales caractérisent le jeu :
D’abord le système de tour de jeu : comme les actions possibles « coûtent » toutes des temps différents et que chacune des étapes du train a une durée spécifique, le joueur doit optimiser au mieux son capital temps à chaque tour.

Ensuite il y a 5 éléments qui définissent l’énigme : le meurtrier, le mobile, le modus operandi, le lieu et bien sûr l’heure précise à laquelle le meurtre a été perpétré. Celui qui gagne est celui qui a réussi à trouver le plus grand nombre d’éléments corrects. Le résultat final ne se limite donc pas à un « juste ou faux » et tous les joueurs auront trouvé certains des éléments.

Enfin, chaque carte qui sert à déterminer un élément de l’énigme est en double exemplaire (et même en triple pour l’heure). Pour éliminer complètement une possibilité, il faut donc avoir vu les 2 cartes et bien sûr les cartes d’une même paire sont strictement identiques ! Cela ne paraît pas forcément fondamental en l’évoquant mais cela donne un feeling complètement particulier dans la façon de résoudre l’énigme par rapport aux autres jeux de déduction.

un télégrammeQuels ajustement ou modification les parties tests ont-elles engendré?
De nombreux ajustements !!! Impossible d’en faire ici la liste : la caractérise principale d’un jeu de déduction est qu’il est extrêmement difficile d’équilibrer sa difficulté (si les joueurs ne progressent pas c’est frustrant et s’ils trouvent trop facilement c’est ennuyeux…)

L'arme du crime?A l'issu du processus de création à quatre mains, t'est-il encore possible de faire la part des choses entre tes apports et ceux apporté par Antoine...
C’est quasi impossible (et d’ailleurs on s’en moque ! smiley car la grande majorité des mécanismes ont été élaboré suite à un échange de propositions et de contre-propositions.

Avec ton expérience de vieux routier d'auteur de jeu, cela te fait-il toujours quelque chose de voir ce futur jeu édité (et dans un écrin aussi somptueux qui plus est!)
C’est toujours un grand plaisir et il y a de nombreux moments agréables mais je crois que celui que je préfère est celui où le jeu arrive dans les boutiques et où l’on voit les premières réactions du public…

As-tu d'autres projets ludiques sur le feu?
Oui des tas ! sans doute trop et tous ne verront pas le jour mais je ne vais pas me plaindre smiley

Y-a-t-il une question que je n’ai pas posée et à laquelle tu souhaiterais néanmoins répondre ?
Non c’était très bien et très complet ! (dis-je avec mon petit air de fayot !!)
les étapes du voyage
Pour finir et afin de mieux te connaître, voici un portrait chinois à la sauce imaginaire…
Si tu étais...


Une créature mythologique : le phénix
Un personnage de BD : le fourreux dans la quête de l’oiseau du temps
Un personnage biblique : Moïse
Un personnage de roman : Caracole dans la horde du contrevent
Un personnage de théâtre : Don Quichotte
Une œuvre humaine: les jardins suspendus de Babylone
Un jeu de société: Magic (je suis un fan complet ! smiley
Une recette culinaire: un sucré-salé genre un poulet aux abricots, quoique des ravioles aux truffes… smiley
Une boisson : du thé… ou du whisky, ça dépend de l’heure !

un dernier mot pour la postérité?
Que le jeu reste ce qu’il est : un moment de partage et de plaisir entre amis !

Un grand merci pour le temps que tu nous as accordé!
pas mieux !

Cartes
Le Korrigan