Haut de page.

la mort d'un géant
triste nouvelle


Un auteur immense vient de disparaître, un des grands de la BD dont le dessin réaliste était impressionnant de maîtrise... On se souviendra longtemps de son remarquable travail sur le Rome des César, sur la série historique Vasco ou, plus récemment, sur Vinci, l’ange brisé... Chapeau l'artiste!


Communiqué de presse

Nous venons d’apprendre avec beaucoup de tristesse et d’émotion la disparition de l’auteur Gilles Chaillet, décédé ce mercredi 14 septembre à Margency (France).
Les directions des Editions du Lombard et Glénat, le personnel et l’ensemble des auteurs du Lombard ainsi que des Editions Glénat s’associent à la douleur de sa femme Chantal, de sa famille et de ses proches.

Gilles Chaillet est né à Paris, le 3 juin 1946. Fidèle lecteur du journal 'Tintin', il dévorait les aventures du 'Chevalier Blanc' et de 'Blake et Mortimer'. C'est à cette époque que deux grandes passions s'imposent à lui, la bande dessinée et l'Histoire. Après divers travaux de studio, il fait la rencontre de Jacques Martin qui lui confie la reprise du dessin de 'Lefranc'. Il publie les premières planches de la série 'Vasco' en 1980 dans le journal 'Tintin'. Jusqu’en 2008, il se consacre alors à l’écriture et au dessin de cette fresque magistrale qui ressuscite pour notre plus grand plaisir des pages méconnues de notre passé (22 titres au Lombard). Cette saga figure aujourd'hui parmi les séries de BD historiques de premier plan, tant son auteur s'est toujours attaché à rendre avec minutie les détails du passé. Chez Gilles Chaillet, la rigueur de l'histoire n'entrave en rien la verve et le rythme de la narration, l'intrigue est vive et rend le récit formidablement vivant.
En mars 2001, il publie, avec B. Capo au dessin, le premier titre d'une série historique intitulée 'Tombelaine' (Casterman). En janvier 2002, il écrit et dessine 'La dernière Prophétie' (Glénat) et en août 2003, c'est avec Olivier Mangin au dessin, qu'il publie 'Intox', un thriller contemporain (Glénat).
En 2004 paraît l'oeuvre de sa vie, 'Dans la Rome des Césars' (Glénat). En 2008, tandis que continue 'La dernière Prophétie', il confie le dessin de 'Vasco' à Frédéric Toublanc, puis sur un scénario de Didier Convard, il dessine le premier volet de 'Vinci, l'Ange brisé' (Glénat).
En janvier 2009, Le Lombard entame l’édition de la série « Vasco » en Intégrale. Le tome 7 paru en décembre 2010 clôture cette Intégrale avec notamment « Les Mémoires de Voyages de Vasco », un récit un peu atypique où Gilles Chaillet nous ouvre les carnets de voyage d'un Vasco vieillissant. Une occasion pour l'auteur de faire revivre nombre de villes médiévales, d'après des recherches de l’historien Luc Révillon. En mars 2011, parait le péplum « Les boucliers de Mars » aux Editions Glénat où Gilles est au scénario et Christian Gine au dessin. L’intégrale « Vinci, l’ange brisé » paraît en fin d’année 2011 chez Glénat avec un carnet de croquis inédit.

Scénarisé par Gilles Chaillet et dessiné par Frédéric Toublanc, le tome 24 de « Vasco » (« Le Village maudit ») paraîtra en février 2012 au Lombard.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    la mort d'un géant [News]