Haut de page.

La momie de Néfertiti serait celle d'un homme
Revue de Presse Occulte

LE CAIRE (Reuters) - La momie découverte en juin et identifiée comme étant celle de Néfertiti, reine d'Egypte célèbre pour sa beauté, est probablement celle d'un homme, a déclaré samedi Zahi Hawass, responsable des antiquités égyptiennes.

Néfertiti, dont le prénom signifie "la belle est venue", belle-mère du roi Toutankhamon, a longtemps été considérée comme la femme la plus puissante de l'Egypte ancienne.

Joann Fletcher, experte en momies de l'université de York (Angleterre) avait déclaré en juin avoir bon espoir d'avoir découvert sa momie dans une chambre secrète d'une tombe de la Vallée des rois à Luxor, en Egypte, près de la tombe de Toutankhamon.

Mais le secrétaire général du Conseil suprême égyptien des antiquités (SCA), Zahi Hawass, a estimé que cette momie n'était pas celle de l'épouse du pharaon Akhénaton qui a régné entre 1379 et 1362 avant J-C.

"Je suis sûr que cette momie n'est pas celle d'une femme", a-t-il déclaré à Reuters.

Selon un rapport de Don Brothwell, qui a dirigé l'expédition britannique, "il existe une certaine confusion concernant le sexe de cet individu". Il conclut toutefois qu'il s'agit d'une femme, en l'absence de traces d'organes génitaux masculins.

La momie a l'oreille percée de deux trous. Pour Hawas, à l'époque où a vécu la reine, cette pratique n'était pas de mise chez les femmes, même si elle l'a été à d'autres époques.

"Toutes les reines portaient des anneaux dans leurs perruques, mais elles n'avaient pas les oreilles percées", a-t-il précisé, ajoutant que la momie masculine trouvée dans le même tombeau avait aussi les oreilles percées.

Il a aussi souligné que Néfertiti serait morte à l'âge de 35 ans, alors que les Britanniques ont conclue que l'âge de la momie était compris entre 18 et 30 ans.

"Néfertiti a accouché à six reprises, ses hanches devraient donc être très larges, mais cette momie a les hanches très étroites", a précisé l'égyptologue.

Salima Ikram, professeur d'égyptologie à l'université américaine au Caire, a indiqué que les radiographies de la momie réalisées par l'expédition britannique devraient permettre de voir si elle a ou non accouché.

"Les preuves ne confirment pas du tout qu'on a retrouvé Néfertiti", a estimé Ikram.
Le Korrigan