Haut de page.

Entretien avec Florent Maudoux
interview accordée aux SdI en juin 2012


Bonjour et tout d'abord, un grand merci de vous prêter au petit jeu de l'interview!
Question liminaire: êtes-vous farouchement opposé au tutoiement? (si oui, je reprend toutes mes questions...)
Non, dans le monde de la BD le tutoiement est de rigueur. Je tutoie Régis Loisel.

Peux-tu te présenter en quelques mots? (parcours, études, âge et qualités, passions, numéro de carte bleue ou de comptes numérotés en Suisse…)
Florent Maudoux, auteur de BD à plein temps. 32 ans et toutes mes dents de sagesse. J'aime le cinéma, j'adore la BD et ses cousins internationaux, je pratique les arts martiaux et j'ai été élevé à l'école du piano classique. J'ai étudié les mathématiques et le cinéma d'animation.

Enfant, quel lecteur étais-tu? Quels étaient tes auteurs de chevet?
Lecteur gourmand. Je lisais tout ce qui me passait entre les doigts, y compris des oeuvres que je ne comprenais pas complètement comme Alef Tau. Sinon j'adorais les aventures de Picsou et les Gastons me faisaient hurler de rire.


Recherche de couverture © Ankama / Florent MaudouxPeux tu nous dire en quelques mots en quoi consistait ton travail chez Rackham?
J'illustrais des scènes dans le style de Frazetta et je concevais des personnages qui seraient déclinés en figurines de plomb.

Dessiner des futures figurines comprte-t-il des contraintes particulières ou est-ce aux sculpteurs de se débrouiller? Serait-il possible de voir l'un de ces dessins et la photo de la figurine associée?
Il y a effectivement un cahier des charges pour pouvoir concevoir une belle figurine en plomb. Il faut savoir que le plomb va être centrifugé lorsqu'il sera coulé, que selon la figurine il ne doit y avoir le minimum de plan de moulure, éviter de contraindre de sculpteur de faire du multipart qui sera fragile au montage, laisser des espaces pour que le peintre puisse s'exprimer etc.
J'aime bien évoquer cette époque comme l'age d'or du plomb (d'ailleurs vu le prix de vente des figurines, c'est un peu ce qu'on faisait: transformer le plomb en or). Aujourd'hui même games workshop n'en fait plus et s'est reconverti à la résine pour ses pièces de haute qualité.
(pour les images, je n'en ai pas là maintenant car je suis sur l'ordi de ma compagne, mon ordi étant à l'atelier)

Qu'est ce qui t'a donné envie de devenir auteur de BD? Quelle est la rencontre la plus marquante de ta (jeune) carrière?
J'avais besoin de faire vivre des personnages au delà d'une simple apparition dans une illustration ou d'une figurine. J'ai fait quelque planches pour m'amuser et pour renouer avec le bon vieux temps (j'ai beaucoup dessiné de BD pendant mes années collège puis lycée), ma compagne a tout de suite accroché. Du coup j'ai bossé pour dérouiller mon art narratif, fort de mon expérience et de mes études dans le cinéma d'animation.
La rencontre la plus marquante c'est lorsque je suis allé à Ankama pour voir Tot et Run. J'ai découvert deux passionnés qui étaient prêt à tout sacrifier pour leur vision de la bande dessiné populaire. Une telle intégrité ça force le respect et ça pousse à se défoncer.

Publications après publications, Ankama apparaît comme étant l'une des maison d'édition les plus audacieuse et les plus dynamique du moment. Quel accueil as-tu reçu dans ses murs en tant que jeune auteur?
J'ai été très bien accueilli. En tant que jeune éditeur, Ankama édition était avide de nouveauté. Ils m'ont permis tout ce que des éditeurs mieux "installés" n'ont pas pu m'offrir: un format beaucoup plus épais, du mix couleur n&b, une fabrication hors-norme. Tout ça j'ai pu le déterminer au détail près.

Tu te présente comme «Bédéaste»… Comment définirais-tu ce terme plutôt élégant?
Un type qui se lève, qui se lave, qui bouffe, qui chie et qui se couche avec de la BD dans la tête.


En 2008 paraissait Etrange université, ton premier tome album... Comment est née l'univers de Freaks' Squeele?
J'avais dans l'idée de faire une BD sur une école de héros, puis je me suis rendu compte que le sujet avait déjà été traité sous toutes les coutures.
Puis j'ai eu l'idée de faire une école de méchant, mais je n'arrivais pas à imaginer des jeunes s'inscrivant à une fac de vilain.
Au final j'ai eu l'idée de mixer un peu le tout avec ma propre expérience de l'université, j'ai donc pris le parti de parler d'une école de super-perdants.

Quelles sont pour toi les grandes joies et les grandes difficulté du métier de... « bédéaste? »
La plus grand difficulté est l'autodiscipline dont il faut faire preuve pour tenir les délais, surtout sur un format de 144pages.
La plus grande joie est de faire vivre tout un univers et d'être son propre chef. Surtout qu'Ankama me laisse les coudées franches pour développer Freaks' Squeele.


nos trois héros © Ankama / Florent MaudouxPeux-tu en quelques mots faire le pitch de la série?
Trois jeunes étudiants (Ombre l'homme-loup timide, Chance la démonette énergique et Xiong Mao la fille sans pouvoir mais au caractère bien trempé) vont vivre une scolarité bien mouvementée à la Faculté d'Etude Académique des Héros. Savent-ils seulement que cette université ne forme pas uniquement des "gentils" ?


Freaks' Squeele est un cocktail particulièrement bien dosé d'humour et d'action... Comment travailles tu le rythme narratif de ton histoire?
A l'instinct. Si je trouve que ça manque de pèche , j'en rajoute. Si ça manque de mystère, je bosse l'intrigue.
Une BD c'est comme un tango, l'auteur mène la danse mais il faut que le lecteur puisse suivre et qu'il ne s'ennuie jamais.

Le style de la série la situe à la confluence du manga, du comics et de la BD franco-belge... Est-ce un choix conscient ou la patiente digestion et maturation de tes nombreuses lectures?
La deuxième option résume bien la situation.


Ex librirs © Ankama / Florent Maudoux Comment sont nés les personnages de Chance, Ombre et Xiong Mao? Leur apparence s'est-elle d'emblée imposée ou sont-ils passés par plusieurs étapes avant de trouver celle qu'on leur connaît?
Ombre était plus malingre avant, je le voulais plus "adolescent" dans son physique. Mais il s'est étoffé de lui-même pour devenir l'armoire à glace qu'on connait.
Chance s'est construite autour de son sourire et Xiong Mao est parti du dessin griffonné d'une asiatique avec des cafards tatoués sur le corps.

Les dialogues et les situations de la série évoquent au vieux rôliste que je suis de mémorables parties... Le jeux de rôle a-t-il fait parties des tes loisirs?
Il y a longtemps oui. J'avais un personnage qui faisait "ni".

Où en est le projet d'adaptation en dessin animé de cette série?
En stand-by. Tant qu'on ne cartonne à plus de 100 000 exemplaires par album avec la BD, inutile espérer vendre une série ado-adulte à des chaînes de TV qui restent persuadées que l'animation est destinée aux enfants.
Tous médias confondus, quels sont tes derniers coups de cœur ?
Sherlock, la série est vraiment de bonne qualité et le personnage de Holmes a été modernisé tout en restant fidèle à lui-même. Très bonne adaptation.

Un dernier mot pour la postérité?
J'espère que la suite vous plaira. J'ai terminé d'écrire le tome 6 et il va être énorme !

Un immense merci pour le temps que tu nous as accordé et pour le plaisir que nous avons eu à lire tes albums!
Merci
une inquiétante rencontre? © Ankama / Florent Maudoux
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Entretien avec Florent Maudoux [Entretiens BD]
    Série & fiches liées
    Liens
    Freaks' Squeele [Wikipedia]
    le blog de Florent Maudoux
    Galerie
    FreaksFreaks' Squeele Rouge, planche du tome 1 FreaksFreaks' Squeele Rouge, planche du tome 1 FreaksFreaks' Squeele Rouge, planche du tome 1 
    FreaksFreaks' Squeele [Funéarailles], planche du tome 2 © Ankama / Maudoux FreaksFreaks' Squeele [Funéarailles], planche du tome 2 © Ankama / Maudoux FreaksFreaks' Squeele [Funéarailles], planche du tome 2 © Ankama / Maudoux 
    FreaksFreaks' Squeele [Rouge], illustration © Ankama / Sourya / Maudoux FreaksFreaks' Squeele [Rouge], planche de l'album © Ankama / Sourya / Maudoux FreaksFreaks' Squeele [Rouge], planche de l'album © Ankama / Sourya / Maudoux 
    FreaksFreaks' Squeele [Rouge], planche du tome 3 © Ankama / Sourya / Maudoux FreaksFreaks' Squeele [Rouge], planche du tome 3 © Ankama / Sourya / Maudoux FreaksFreaks' Squeele [Rouge], planche du tome 3 © Ankama / Sourya / Maudoux 
    Funérailles, planche du tome 1Funérailles, planche du tome 1 Funérailles, planche du tome 1Funérailles, planche du tome 1 Funérailles, planche du tome 1Funérailles, planche du tome 1 
    Masiko, planche de lMasiko, planche de l'album © Ankama / Maudoux Masiko, planche de lMasiko, planche de l'album © Ankama / Maudoux