Haut de page.

Entretien avec Nicolas Jarry
Interview accordée aux SdI en juin 2015


Bonjour et merci de te (re)prêter au petit jeu de l’interview…
Peux-tu te présenter en quelques mots? (parcours, études, âge et qualités, passions, numéro de carte bleue ou de comptes numérotés en Suisse ou aux Îles Caïmans?)

J'ai 39 ans, une formation scientifique, j'ai écrit des Romans de Fantasy assez tôt, puis j'ai dérivé sur la BD peu après... avec pour comparse (entre autre) un certain Jean-Luc Istin, c'était il y a plus de 15 ans.

Enfant, quel lecteur étais-tu ? La BD occupait-elle déjà une place de choix ?
Un petit lecteur, j'ai lu mon premier bouquin (sans y être contraint) vers 15 ans, après j'ai rattrapé mon retard. Pour les Bd, c'était du classique (Tintin, Astérix..), avec un Rige de Loisel par ci et un Silence de Comes par là... la fac a complété mon éducation pour ce qui est de la Bd (ils avaient une très bonne Bdthèque).

Donc, pour être honnête, avant de faire quelques rencontres qui ont orienté mes choix, je n'avais jamais sérieusement songé avec faire de la Bd. (même si, à la demande d'un ami, j'avais écrit une histoire, parue chez Delcourt un peu plus tard)

Nains, Recherche de personnage © Pierre-Denis GouxQuelles sont les grandes joies et les grandes difficultés du métier ?
La plus grande joie : La création, celle qui précède les étapes plus structurées. C'est comme faire de la pâte-à-modeler, on s'en met partout, on part dans toutes les directions, tout est possible, tout est ouvert... et parfois ça finit vraiment par ressembler à quelque chose !

La plus grande difficulté : c'est de faire en sorte que tout ça tienne debout, que ce soit aussi fort, aussi jouissif que ce que l'on a imaginé en premier lieu. Et c'est un jeu d'équilibriste assez démoniaque.

Redwin de la Forge, premier tome de Nains, une nouvelle série-concept, vient de paraître sur les étals. Comment est née cette série qui se déroule dans l’univers d’Elfes?
Simplement... Un an après la sortie de Elfes, à Angoulême j'en ai parlé à Jean-Luc istin qui l'a proposé à Guy Delcourt. Comme on était à l'origine d'Elfes qui avait trouvé son public, Guy nous a fait confiance.

Nains, Recherche de personnages © Pierre-Denis GouxD’où viens ta passion pour le peuple nain, que l’on retrouve dans plusieurs de tes récits ?
J'avoue, j'ai joué... j'ai beaucoup joué. Jeux de rôle, jeux de plateaux, jeux de stratégie. Beaucoup de Warhammer. Vraiment beaucoup smiley. Avec une attirance particulière pour les nains. De part par leur histoire, au bord de l'extinction et pourtant sans concession pour ce qu'ils sont, graphiquement également... je me suis toujours plus facilement identifié à eux qu'aux autres races.

Les univers que tu crées évoquent bien souvent des backgrounds de jeu de rôle, denses et foisonnants, qui donnent une furieuse envie d’y faire évoluer des personnages… Es-tu toi-même rôliste?
Comme je l'ai dit, j'en ai fait... enfin j'ai surtout beaucoup écrit de scénario et fais le Maître de jeu. Déjà, j'étais de l'autre côté de l'écran à l'époquesmiley

Nains, les Rois Seigneur   © Pierre-Denis GouxComment est née l’idée des différentes castes dont chacune sera mise en scène dans un album?
Je voulais un système différent d'Elfes. Déjà parce que dans mon imaginaire, les nains étaient un peuple dispersé, mais uni par une même culture, un même code, que ce soit pour la boustifaille ou pour tout aller torcher du cul-vert. Un nain reste un nain, au sommet d'une montagne ou au plus profond d'une mine.
Du coup, l'idée de castes rigides et anciennes régissant tous les aspects de la vie et se retrouvant d'une forteresse-état à l'autre m'a semblé légitime et enthousiasmant à développer.

Jusqu’où as-tu travaillé l’univers de la série? Le background qu’on découvre dans ce premier album n’est-il que la face émergée de l’iceberg?
Oui, bien sûr, on ira plus loin... Mais le background, l'organisation matérielle et sociale, n'est qu'un prétexte pour plonger dans la psyché naine plus profondément.

Nains, les forges de Redwin et d'Ulrog © Pierre-Denis GouxChaque album d’Elfes était confié à un duo scénariste/dessinateur… Pour Nains, te voilà seul aux commandes… Est-ce que cela change ta façon de travailler?
Pour Elfes on jouit d'une relative liberté tant qu'on ne marche pas sur les plates-bandes des copains et que l'on respecte le monde, du coup, avec Nains, ce n'est pas fondamentalement différent comme travail, sauf que l'on multiplie l'exercice par cinq. Le principal avantage d'être seul : on ne risque pas de se contredire, ce qui m'a permis de décrire un peuple plus homogène que les Elfes, qui eux vivent chacun de leur côté avec leur propre culture, rituel etc...

Comment s’est construit cette histoire poignante de filiation qui préside à ce premier tome et lui confère toute sa force?
L'idée vient d'une série avortée de JL... Un grand forgeron renonçant à façonner des armes et son fils prenant le contre-pied. L'idée m'a aussitôt séduite et je l'ai adoptée avec enthousiasme. Les histoires entre un père et un fils étant universelle et désirant la mettre en avant, j'ai choisi une trame simple, afin de me concentrer sur le personnage et son cheminement personnel jusqu'à la mort ou la rédemption...

Nains, recherche sur les armures de Redwin et de Rom  © Pierre-Denis Goux Pierre-Denis Goux a fait un formidable travail sur l’architecture des différents bâtiments, les costumes des différents protagonistes et les accessoires et décors de l’histoire, renforçant de façon saisissante la cohérence et la richesse de l’univers… Comment s’est organisé ce travail de création graphique?
C'est assez simple de travailler avec Pierre-Denis : On lui demande de nous faire une arène et il nous fait le grand Colisée... sans compter qu'il est très exigeant avec lui-même. Il a veillé comme un loup sur la cohérence graphique. D'un autre côté, les autres dessinateurs n'ont rien lâché non plus et au bout d'une dizaine de pages, tous ont été autonomes...

Du synopsis à la planche finalisée, comment s’est organisé le travail avec ton complice dessinateur? Quelles furent les différentes étapes de la réalisation de cet album?
Comme je l'ai dit, Pierre-Denis est assez exigent avec lui-même pour qu'une fois le découpage fait, le reste roule tout seul. Je ne dis pas qu'il y a pas eu de nombreux échanges, mais c'était surtout des compliments.smiley
D'ailleurs je pourrais dire ça des 5 albums... ce qui est un véritable miracle !


La planche 23, étape par étape
Nains, crayonné de la planche 23  © Pierre-Denis Goux Nains, encrage de la planche 23  © Pierre-Denis Goux Nains, colorisation de la planche 23  © Pierre-Denis Goux


Nains, Redwin devenu sage  © Pierre-Denis GouxTu as de nombreux romans, albums et séries à ton actif… Dans quel état d’esprit es-tu à la sortie d’une de tes nouvelle BD?
Il est loin le temps de l'excitation, du stress... J'ai tendance à toujours avoir la tête dans le guidon et de ne plus profiter de ce moment privilégier... mais j'avoue que pour Nains, l'investissement était tel que j'ai retrouvé mes angoisses du début.
C'était pas forcément une mauvaise expérience smiley

Peux-tu nous dire quelques mots sur les romans les Légendaires que tu as écris dans l’univers de la série éponyme écrite et mise en images par Sobral?
C'est une adaptation des Bd en livres jeunesses... C'était reposant, drôle, léger, douillet, parfait entre deux scénarios un peu sanglant. On a fait aussi un livre dont on est le héros. Une expérience enthousiasmante, même si hachette n'a pas forcément joué le jeu à fond à mon avis niveau marketing.

Quels autres projets as-tu sur le grill?
D'autres séries concepts top secrètes et je boucle définitivement toutes mes anciennes séries. (Asceltis, le crépuscule, Troie)


Nains, recherche  © Pierre-Denis GouxTous médias confondus (jeux, ciné, romans, bd, musique), quels sont tes derniers coups de cœur ?
Les romans de Jaworski, incroyables ! Je lis beaucoup de jeunesse aussi en ce moment, l'Epouvanteur m'a renvoyé 25 ans en arrière. Je n'ai pas lu beaucoup de Bd alors qu'il y en a une pile qui me font envie... Je suis du genre cyclique et j'en suis à mon cycle roman (presque) exclusivement... niveau Cinéma interstellar m'a mis une claque, même si la fin... est... comment dire, hum... très américaine.

Y a-t-il une question que je n’ai pas posée et à laquelle tu souhaiterais néanmoins répondre ?
Mon fruit préféré ? (une bonne pastèque quand il fait très chaud...)

Pour finir et afin de mieux te connaître, un petit portrait chinois à la sauce imaginaire…
Nains, garde de la Forge © Pierre-Denis GouxSi tu étais…

un personnage de BD: le « bel inconnu » dans la quête de l'oiseau du temps
un personnage mythologique: Homère (en toute modestie!!!)
un personnage de roman: Corwin (ambre)
une chanson : au temps des cerises...
un instrument de musique: une mandoline.
un jeu de société: un jeu de dès.
une découverte scientifique : découvrir que la conscience n'est pas dans le cerveau...
une recette culinaire: salade de fruit.
une pâtisserie: j'en mange pas smiley
une ville: Shamballa
une qualité : la transparence
un défaut: pessimisme...
un monument: la grande pyramide.
une boisson: un petit maté...
un proverbe : Espérer le meilleur, envisager le pire, vivre le présent...

Un dernier mot pour la postérité ?
Magie (parce qu'on en a bien besoin)

Un grand merci pour le temps que tu nous as accordé…
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Entretien avec Nicolas Jarry [Entretiens BD]
    Série & fiches liées
    Galerie
    Nains, les Nécromants  © Pierre-Denis GouxNains, les Nécromants © Pierre-Denis Goux Nains, planche du tome 1 © Solel / Jarry / GouxNains, planche du tome 1 © Solel / Jarry / Goux Nains, planche du tome 1 © Solel / Jarry / GouxNains, planche du tome 1 © Solel / Jarry / Goux 
    Nains, planche du tome 1 © Solel / Jarry / GouxNains, planche du tome 1 © Solel / Jarry / Goux Nains, planche du tome 2 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 2 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 2 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 2 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore Studios 
    Nains, planche du tome 2 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 2 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 3 © Soleil / Deplano / Jarry / Jacquemoire / Nains, planche du tome 3 © Soleil / Deplano / Jarry / Jacquemoire /  Nains, planche du tome 3 © Soleil / Deplano / Jarry / Jacquemoire / Nains, planche du tome 3 © Soleil / Deplano / Jarry / Jacquemoire /  
    Nains, planche du tome 3 © Soleil / Deplano / Jarry / Jacquemoire / Nains, planche du tome 3 © Soleil / Deplano / Jarry / Jacquemoire /  Nains, planche du tome 4 © Soleil / Bordier / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 4 © Soleil / Bordier / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 4 © Soleil / Bordier / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 4 © Soleil / Bordier / Jarry / Digikore Studios 
    Nains, planche du tome 4 © Soleil / Bordier / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 4 © Soleil / Bordier / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 5 © Soleil / Demare / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 5 © Soleil / Demare / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 5 © Soleil / Demare / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 5 © Soleil / Demare / Jarry / Digikore Studios 
    Nains, planche du tome 5 © Soleil / Demare / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 5 © Soleil / Demare / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 7 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 7 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 7 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 7 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore Studios 
    Nains, planche du tome 7 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 7 © Soleil / Créty / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 8 © Soleil / Deplano / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 8 © Soleil / Deplano / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 8 © Soleil / Deplano / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 8 © Soleil / Deplano / Jarry / Digikore Studios 
    Nains, planche du tome 8 © Soleil / Deplano / Jarry / Digikore StudiosNains, planche du tome 8 © Soleil / Deplano / Jarry / Digikore Studios Nains, planche du tome 9 © Soleil / Goux/ JarryNains, planche du tome 9 © Soleil / Goux/ Jarry Nains, planche du tome 9 © Soleil / Goux/ JarryNains, planche du tome 9 © Soleil / Goux/ Jarry 
    Nains, planche du tome 9 © Soleil / Goux/ JarryNains, planche du tome 9 © Soleil / Goux/ Jarry