Haut de page.

Rétrospective [9/9] : la Genèse des Tourbières Noires
par Christophe Bec


Dernier volet de mes petites chroniques : Les Tourbières Noires.

Ce one-shot est le dernier album en date que j'ai dessiné, réalisé en tant qu'auteur complet, je me suis juste fait aider pour les couleurs.

Publié en 2016, il s'agissait pour moi d'essayer de réaliser enfin un album dont je puisse être totalement fier. Pour cela, je voulais renouer avec une BD comme on n'en fait plus beaucoup de nos jours, c'est à dire une BD traditionnelle, tout à la main, couleurs et lettrage y compris.

Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe BecJe décide de redessiner en très grand format, comme on peut le voir sur la page 34 ci-dessous, avec du 'boulot sur la planche', et d'adopter un encrage au pinceau et à l'encre de chine. Je veux me frotter à mes maîtres, être dans leur pas, à mon échelle : Gillon, Vance, Giraud... Surtout ne jamais me presser, prendre le temps de peaufiner chaque page, chaque détail, ne rien laisser au hasard.

Je fais beaucoup de repérages sur les lieux, j'essaie d'habiter ce récit inspiré de Maupassant, de le nourrir d'authenticité. La région de l'Aubrac m'est chère depuis l'enfance, je tiens absolument à ce que cela transparaisse, qu'on ressente ce vertige horizontal de ces hauts plateaux. Cet album me demandera deux ans et demi de travail en parallèle de mes scénarios.

Bertrand Denoulet réalise les couleurs sur gris, que je reprends ensuite à la tablette, seule concession au non traditionnel avec les illustrations de couverture, de dos et de page titre, réalisées en peinture numérique. Les lettrages sont réalisés à part, à la main. Je peaufine 'l'emballage' avec également deux grandes illustrations pour les pages de garde. L'album a plutôt bien fonctionné pour un one-shot, je le place en haut de mon podium, avec Bunker tome 1 et Anna... Les 3 seuls albums que je peux encore rouvrir sans que je ne ressente une certaine souffrance. Ce n'est pas l'album que j'ai dessiné dont on me parle forcément le plus, je le regrette un peu. Mais on verra, peut-être qu'avec le temps...

extrait de l’album
Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec
Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec
Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec Les Tourbières Noires, planche 34 de l'album, extrait ©  Glénat / Christophe Bec

Le Korrigan