Haut de page.

Entretien avec Paul Drouin
interview accordée aux SdI en septembre 2020


Bonjour et merci de vous (re)prêter au petit jeu de l’entretien…

Question liminaire : Lors du précédent entretien (il y a près d’un lustre, ça ne nous ra-jeunit pas !), nous avions opté pour le tutoiement… Pouvons-nous poursuivre sur le même mode ou notre grand âge impose-t-il un passage au vouvoiement ? smiley

Je t'autorise à me tutoyer à vie !! Par contre je ne promets pas d'être sérieux dans cette ITW:)

A vie, seulement… cela veut dire qu’au Paradis je devrais te vouvoyer… dur… smiley
Que s’est-il passé pour toi durant ces quatre longues années ?

Houlà, un paquet de choses.
Niveau perso, j'ai réussi à quitter la cabanne au fond du jardin ou j'habitais chez mon coloriste. J'étais un peu « sa chose » au fond du jardin... mais ça avait pas mal de bon côté aussi, pour le boulot c'était pratique. On n’était pas super joueur à ce moment-là, et heureusement car sinon on aurait passé notre temps à jouer. Maintenant j'habite dans le centre-ville de Bordeaux, je retourne de temps en temps voir Lorien et profiter de son jacuzzi (bon faut que j'arrête de par-ler de lui, je ne suis pas sûr qu'il mérite toute cette place ici).

Les Géants, Teaser © GlénatAu niveau du boulot j'ai l'impression qu'on continue sur notre lancée depuis « La Famille Fantastique ». On suit la même orbite avec Lylian, on fait des projets de plus en plus ambitieux... celui sur lequel je bosse actuellement est hyper ambitieux, j'ai l'impression d'être le Tolkien du dessin.

Mon petit doigt m’a soufflé que le jeu occupait une grande place dans ta vie… Quel joueur étais enfant ? N’as-tu jamais cessé de jouer ou un jeu en particulier t’a-t-il fait irrémédiablement basculé dans le jeu de société moderne ?
Ha on va enfin parler jeux, la prochaine fois STP on commence par là et on saute les prélimi-naires. Enfant, j'étais un gros joueur de console, je me levais le matin et je jouais avant de par-tir à l'école (j'ai pas dû le faire bien longtemps ceci-dit).
Après j'ai connu le jeu de carte « Magics », j'avais plus de 700 cartes dans des classeurs et je jouais des soirées entières. Après j'ai eu une longue période ou le jeu à disparu, il est revenu dans ma vie il y a environ 4, 5 ans.
Avec une copine lors d'une soirée jeu on a tésté « Unlock » qui m'a replongé dans l'univers du jeu de société, c'était un peu comme ouvrir la boite de pandore. J'ai été happé et suite à cela je devais acheter un à deux jeux par mois, j'ai maintenant une ludothèque bien fournie avec des jeux comme « Seasons », « Big Book of Madness », « Outlive », « Clank », « Zombicide », « Hero Realm »...

Bon je vais m'arrêter là car je pourrai en parler des heures durant.
Les Géants, frise des Géants © Glénat / Drouin / Lylian / Lorien
Quels sont actuellement tes jeux de chevet ?
En ce moment c'est « Robinson », mais tu le sais c'est toi qui me l'a conseillé smiley et je peux en-fin te remercier publiquement... c'est pour ma part le meilleur jeux de coopération du monde.(n.d.l.r. : Tout le plaisir est pour moi smiley )

Il y aussi « Pandemic Legacy », on a commencé à y jouer avant le confinement avec des amis, on avait nommé une des maladies le Covid 19... On a commencé par perdre, la semaine sui-vante on était tous confiné, du coup on appréhende un peu la prochaine partie smiley. Il y a même un des joueurs qui a tellement les chocottes qu'il s'est retiré de la partie. Mais cette fois pour le bien de l'humanité, on va gagner.

J'ai aussi acheté « Abyss » qui est sympa, j'adore les illustrations de Xavier Collette. Ma future femme m'a offert « Dernière Heure » qu'il faut encore que l'on test.

J'ai pas encore parlé de nos parties de Gloomheaven avec Lorien, mais ça sera pour une pro-chaine ITW.

Les Géants, planche 17 d'Erin © Glénat / Drouin / Lylian / LorienLe rendez-vous est pris… smiley
Quelles ont pour toi et aujourd’hui les grandes joies et les grandes difficultés du métier de dessinateur ?

Les grandes joies : faire un métier passion, pouvoir progresser dans son art, voir que ça com-mence à porter ces fruits, faire de chouettes rencontres via les salons (coucou Fanny avec qui je parle jeu à chaque salon de Montreuil) etc... voir mon fils et ma belle-fille lire mes BD c'est super réconfortant smiley

Les grandes difficultés : La première qui me vient est la solitude lié au boulot, Bouhouhouuu.. je me sens seul.

Mais non, mais non… allons…
Peux-tu en quelques mots revenir sur l’Aventure Fantastique et la Famille Fan-tastique qui font partie des séries préférées de mes enfants ?

C'est gentil smiley j'ai l'impression que ce sont mes premières BD, alors que j'en avais déjà quelques-unes au compteur. Mais c'est le début d'une grande histoire d'amour avec Lylian et Lorien et c'est cette série qui a commencé à tracer notre sillon pour la suite.

Comment est né Les Géants, nouvelle et ambitieuse série pilotée par Ly-lian ? Sais-tu quelles furent les principales sources d’inspiration de ton complice scéna-riste?
Les Géants est un vieux projet que mon scénariste avait commencé à développer avec Nicolas Forsans notre éditeur. Je suis ensuite arrivé sur le projet et j'ai commencé à bosser sur l'univers, on s'est ensuite dit que ça pourrait être sympa d'en faire un projet collégial. Pour les sources d'inspiration, je pense qu'on a un peu les mêmes avec Lylian, il y a du Pacific Rim, du Géant de fer, du King Kong, du Godzilla, Goldorak etc...

Comment as-tu composé l’apparence de Titouan, la jeune héroïne, et des Géants que l’on aperçoit dans ce premier opus ? Ont-ils d’emblée revêtit l’apparence que l’on sait ou sont-ils passés par différent stade ?
Pour Titouan, le personnage est arrivé assez vite il me semble, il faudrait que je remette la main sur les premiers croquis pour me rendre compte. Erin pareil, elle n'est pas très différente de Sa-rah, l'héroïne de la Famille Fantastique. Mais si tu veux pour toi je pourrai déterrer mes vieux croquis. Pareil pour les géants, j'ai assez vite eu leur aspect global, mais je les ai ensuite repris plusieurs fois pour les améliorer.
Les Géants, recherche de personnage © Glénat / Drouin / Lylian / Lorien
Comme le disait Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez, « Dans la vie les gens se divisent en deux catégories… »… Tu peux creuser smiley

Quel personnage ou créature t’as donné le plus de plaisir à créer ou à mettre en scène dans cet album?

J'ai adoré créér les différents géants, ils avaient des univers forts (l'eau, la forêt...). Il fallait qu'ils coïncident à leur environnement. Certain ont été plus facile à trouver que d'autre : Yrso, le géant de la forêt du tome 1 a été trouvé quasiment immédiatement. Il a ensuite été retravaillé et amé-lioré.

D'autres m'ont posé plus de soucis mais sur un projet BD je crois que c'est cet étape qui me plaît le plus. Dans cet album, forcément j'ai aimé dessiner les scènes entre Erin et son géant.

Si le fantastique occupe une place de choix dans les Géants, l’histoire se teinte d’un message écologique, à l’instar des œuvres de Hayao Miyazaki… Un sujet qui te parle parti-culièrement ?
Bien sûr que ça me parle, j'essaie au maximum de reculer l'heure de l'apocalypse en faisant ma part...

Récemment on a décidé de vendre une voiture pour s'acheter un vélo long tail pour transporter nos enfants, tu sais ce sont les vélos rallongé avec une banquette à l'arrière. Je l'adore ce vélo ! Je peux transporter jusqu'à 3 enfants et gravir des méchantes côtes grâce à l'éléctrique. Bordeaux devient de plus en plus une ville pour les vélos et c'est totalement en adéquation avec mon mode de vie. Moins de voiture, plus de vélo.
Les Géants, frise de personnages © Glénat / Drouin / Lylian / Lorien
Comment s’est organisé votre travail à six mains sur l’album ? Chacun se cantonne à son rôle ou le fait que votre trio soit déjà bien rôdé fait qu’on peut parler d’une création collective ?
Le projet des géants existait déjà sous un autre nom, Lylian et mon éditeur y pensait depuis longhtemps et je me suis greffé dessus pour les aider et concrétiser tout ça.

Il y a eu ensuite un gros boulot entre Lylian et moi pour définir la bible. Donc il y a toute une partie en amont sur l'univers graphique qui sont surtout des échanges entre Lylian et moi, le co-loriste nous donne son point de vu de temps en temps (qu'on fait semblant d'écouter) et l'éditeur nous a guidé tout au long de l'élaboration du projet.

Ensuite quand le projet est signé, chacun n'est pas cantonné à son poste. Je peux donner mon avis sur le scénario ou sur la couleur, comme Lorien ou Lylian sur le dessin etc... On met nos égos de côté et on bosse dans un but commun, LA GLOIRE.. Ha non pardon, faire le meilleur album possible.

Quelle étape de la réalisation d’un album te procure le plus de plaisir ?
L'étape du story board/crayonné. L'encrage est pour moi une grande souffrance, heureusement c'est aussi l'étape ou je peux écouter des émissions radio alors qu'au story je travaille sois en musique soit dans le silence.

Work in progress…
Les Géants, rough de la planche 16 d'Erin © Glénat / Drouin / Lylian / LorienLes Géants, encrage de la planche 16 d'Erin © Glénat / Drouin / Lylian / Lorien
Les Géants, rough de la planche 23 d'Erin © Glénat / Drouin / Lylian / Lorien Les Géants, encrage de la planche 23 d'Erin © Glénat / Drouin / Lylian / Lorien


Dans quelle ambiance sonore as-tu travaillé pour cet album ? Aurrais-tu un CD à conseiller pour accompagner sa lecture ?
Pas de CD en particulier, j'ai une playlist longue comme le bras (et j'ai de grands bras) qui va de Francky Vincent à Noir Désir (histoire de lancer une petite polémique) en passant par les mu-siques de films (Inception etc..). Mais en vrai j'écoute pas de Francky Vincent.

Les Géants, planche 15 de Sigried © Glénat / Christ / Lylian / LorienQuels autres dessinateurs seront associé à l’aventure et comment l’ont-ils rejoint ?
Avec Lylian et Nico on c'est dit que ça serait pas mal d'intégrer d'autres dessinateurs au projet. James est arrivé assez vite sur le projet car son style était une évidence par rapport à l’univers des géants, Mobidic nous a rejoint assez vite aussi, on a mis un peu plus de temps à trouver le 4eme de la bande, et c'est Luisa qui c'est finalement greffé au projet. Ce n'est pas évident de rassembler autant de monde et on s'en sort plutôt bien, on a une équipe du tonnerre.

C’est le moins que l’on puisse dire ! En combien de tome la série est-elle prévue ? C’est ferme et définitif ou y a-t-il matière à poursuivre l’aventure de ces enfants et de leurs géants ?
La série est prévue en 6 tomes. Je ne sais pas si c'est ferme et définitif, mais je trouve que 6 tomes c'est bien, c'est suffisant pour raconter une belle et grande histoire. Après pourquoi ne pas imaginer un spin off sur Erin, c'est mon personnage préféré de la série (et je dis pas ça parce que je le dessine).

En matière de BD, as-tu un album lu récemment que tu conseillerais aux lecteurs qui apprécient ton travail? Es-tu un grand lecteur ou as-tu levé le pied depuis que tu es passé de l’autre côté de la arrière?
Je n'ai jamais été un grand lecteur, j'aime lire des BD mais je n'en lis pas souvent.
Sinon je ne pourrai que trop conseiller la BD « Seul ».

Tous médias confondus, quels sont tes derniers coups de cœur ?
Zelda sur Switch
Le livre Tokyo de Mo Hyder
Le film Parasite de Bong Joon Ho
L'affaire Dupont de Ligonnès

Y a-t-il une question que je n’ai pas posée et à laquelle tu souhaiterais néanmoins répondre ?
Non, c'était parfait.

Work in progress…
Titouann rough de la planche 42 © Glénat / Drouin / Lylian Titouann encrage de la planche 42 © Glénat / Drouin / Lylian Titouann planche 42 finalisée © Glénat / Drouin / Lylian

Merci smiley
Pour finir et afin de mieux te connaître, un petit portrait chinois à la sauce imaginaire…

Si tu étais…

un personnage de BD: Erin de la BD Les Géants au ni-veau du caractère
un personnage mythologique: Zeus, c'est plutôt cool de pouvoir lancer des éclairs.
un personnage de roman: Je ne sais pas pourquoi je pense à Jean-Baptiste Grenouille dans le Parfum.
une chanson: Y en a tellement..
un instrument de musique: un violoncelle parce que je suis grand et dé-licat (LOL)
un jeu de société: Robinson évidemment, surement dû au syndrome de la cabane lié à mon métier.
une découverte scientifique : Le voyage dans le temps
une recette culinaire: Le sauté de veau aux olives
une pâtisserie: Un éclair au chocolat
une ville: Bordeaux
une qualité : l'Empathie
un défaut: Le doute
un monument: Un Obélix
une boisson: La bière
un proverbe: Qui fait le malin tombe dans le ravin

Un dernier mot pour la postérité ?
J'ai rien qui me vient, désolé.

Un grand merci pour le temps que tu nous as accordé !
Un grand merci à toi smiley
Titouan, frise de personnages © Glénat / Drouin / Lylian / Lorien
Le Korrigan