Haut de page.

On verra bien
Une nouvelle signée loki


Ca faisait maintenant trois nuits qu'il errait dans les rues de Parisgrad à la recherche du Fourgueur qui l'avait grugé. On ne pouvait pas gruger impunément un Hacker comme Ghoul37. Ca ne se faisait pas. Et ça ne s'était jamais vu. Mort. Vengeance.

Le Fourgueur s'appelait TroisDoigts. Personne ne savait pourquoi: ses deux cyberbras chromés portaient chacun cinq doigts, ce qui semblait un nombre tout à fait raisonnable pour Ghoul37. Evidemment, la technologie, en 2035 permettait d'en avoir plus sans problèmes. C'était juste une petite manip génétique, mais ça coûtait pas mal de Transroubles. Plongé dans ses réflexions, Ghoul37 ne fit pas attention au insultes lancées par le junkie dont il venait d'écraser la main. Il y avait tellement de monde sur les crottoirs...

Quelques mètres plus loin, un holo indiquait 'Hard-Rock Café'. C'était le bar préféré de Ghoul37 qui était un amateur de musique classique. Il n'aimait pas les musiques récentes, trop bruyantes à son goût, les Russkoffs n'était pas foutus de faire des musiques douces. Tout ce qu'ils aimaient, c'était le Ragnarok-Metal, où on avait effectivement l'impression que le Ragnarok était en cours. Le groupe préféré de Ghoul37 était un truc qui s'appelait Slayer. Un petit groupe très 'Fin-Du-Millénaire'. En fait, le Hard-Rock Café était un endroit très ringardos.

Quand il entra, Ghoul37 pu entendre la fin d'une mélodie de Napalm Death. Il alla vers un distributeur pour commander une boisson. Il tapa les touches au hasard pour concevoir un Cocktail, puis il enfila sa Crédicard qui fut débitée de quelques Trans après qu'il eut introduit son pouce dans l'orifice de l'ADNponcteur. La mixture qui sortit avait la couleur du sang. Ghoul37 prit le gobelet plein et bu. Elle avait aussi le goût du sang: ça convenait très bien à Ghoul37. Ensuite, il irait au Champ-de-Heltsine. A coté des ruines de la Touréfel. Il savait y trouver Troisdoigt; dans un baraputt récent et très klass. Troisdoigts avait truandé quelqu'un de trop. Il en avait fini avec ses magouilles.

Ghoul37 pris le cab jusqu'au Champ-de-Heltsine paya et descendit du cab. Il était en face du baraputt. Il sortit son P-Ball et poussa la porte. Il connaissait la table habituelle de Troisdoigt. Il entra violemment et shoota trois fois. Troisdoigt, qui portait son masque de protection, comme tous les joueurs reçu un des impact dans le torse, un au visage. Le troisième coup le manqua.

La peinture bleue avait giclée, Troisdoigt était officiellement mort. Il se releva, alla féliciter Ghoul37 et lui remis le nom et la photo de sa future victime. La partie n'était commencée que depuis une heure. Elle en durerait encore soixante et onze et Ghoul37 était déjà dans l'ambiance. Tuer ou être tué...

Ghoul37 s'y croyait vraiment. Quand il ressortit du baraputt, il marcha droit vers les quartiers chauds ou il pensait pouvoir trouver sa prochaine victime, un 'employé pré-funérailles' comme on disait dans la haute société. Un tueur, quoi. Il rêvait déjà à sa victoire...

- Où tu va, connard? Vu comment t'es fringué tu dois avoir de la thune.

Ils étaient trois. Ghoul37 sortit son calibre et tira... Tache de peinture bleue sur blouson de cuir. Un éclair = une lame de couteau.

Paris 1993. La nuit. Un cadavre sanglant à moitié à poil sur le pavé noir. Un killer est mort cette nuit; pour avoir cru que la mort n'existait que dans les jeux.


SANG ET FIN...


by loki
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    On verra bien [Nouvelles]