Haut de page.

Shakespeare n'a plus la côte
Etre ou ne pas être vendu

Une édition rare de Hamlet ne trouve pas preneur aux enchères

NEW YORK (Reuters) - Une édition rare du "Hamlet" de Shakespeare datant de 1611 n'a pas trouvé preneur aux enchères chez Christie's, à New York, faute de client prêt à débourser au moins 1,5 million de dollars (1,25 million d'euros) pour le dernier ouvrage de ce genre encore détenu par un particulier.

La meilleure offre était de 1,2 million de dollars. La succession de Mary, vicomtesse d'Eccles, doit donc à présent décider de remettre ou non en vente cet "Hamlet", pièce majeure d'enchères qui proposaient dix autres ouvrages de Shakespeare.

Lady Eccles était, avec son premier et son second mari, une grande collectionneuse de livres, faisant don de nombreux ouvrages à l'université de Harvard et à la British Library.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Shakespeare n'a plus la côte [Presse]