Haut de page.

Les pigeons kamikazes
Banzaïïïïïïïïïïïïïïï!

LONDRES (AFP) - Les services secrets britanniques avaient conçu des plans secrets pour attaquer l'URSS avec des pigeons chargés d'explosifs ou d'armes biologiques, selon des archives publiées vendredi.

"Mille pigeons transportant chacun une charge de deux onces (environ 56 grammes) dans une capsule explosive sur 100 à 200 miles (160 à 320 km) de distance et se posant sur une cible pourraient causer une surprise de taille" à l'ennemi, écrivait au début de la Guerre froide le lieutenant-colonel William Rayner.

D'autres projets envisageaient notamment le largage de pigeons par fusée, ou l'entraînement des oiseaux pour les faire s'abattre chargé d'explosifs sur des projecteurs de défense aérienne (DCA).

William Rayner, responsable des pigeons au sein de la Royal Air Force (RAF), s'appuyait sur les travaux d'un universitaire américain, le professeur Yeagley, qui pensait que les pigeons pourraient se diriger en suivant le champ magnétique terrestre. Les réflexions du MI5 pour conserver un usage militaire aux pigeons, rendus obsolètes par la radio et le téléphone, ont débuté en 1946 et cessé en 1950.

Les théories de William Rayner n'étaient cependant pas partagées par le MI5 et les expérimentations ont cessé en 1950, en partie à cause d'un différend budgétaire entre l'armée et les services secrets.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Les pigeons kamikazes [Presse]