Haut de page.

Il renonce à tuer grace à un chien
Don't kill Bill

TORONTO, 24 juin (AFP) - Un Canadien, fortement armé, qui avait projeté de tuer des gens à Toronto a renoncé à son projet et s'est rendu à la police après avoir rencontré sur sa route un chien.

L'homme, âgé de 40 ans, de la province du New Brunswick, s'était rendu à Toronto dans une voiture dans laquelle il transportait deux fusils, une arme semi-automatique, une machette et plus de 6.000 munitions.

"Il est en prison et il a dit aux inspecteurs qu'il était à Toronto avec l'intention de tuer des gens", a dit la policière Kristine Bacharach. Mais après s'être rendu dans un parc, à l'ouest de la ville, l'homme a changé d'avis et s'est constitué prisonnier auprès de la police, a-t-elle ajouté.

Selon le journal Toronto Star, c'est la rencontre fortuite avec un chien qui a détourné l'homme de son macabre projet. "Il se trouve qu'il aime les chiens et qu'il s'était dit que s'il y avait un si gentil chien dans ce coin, c'est que les gens étaient trop gentils et qu'il n'allait pas exécuter son projet", rapporte le journal qui cite un policier, Nick Ashley. "Cela aurait été une situation très dangereuse s'il n'avait pas renoncé à son plan", a dit M. Ashley. "Ca fait froid dans le dos de savoir qu'on en était très proche. Il y a, quelque part, un chien qu'il faut remercier", a-t-il ajouté.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Il renonce à tuer grace à un chien [Presse]