Haut de page.

Le procureur général interfacé
la cyber justice en marche

MEXICO (Reuters) - Le procureur général du Mexique a annoncé s'être fait insérer une puce dans un bras qui lui permettra d'accéder à une nouvelle base de données sur les criminels et d'être localisé en cas d'enlèvement.

Rafael Macedo a précisé que nombre de ses collaborateurs avaient fait de même pour disposer d'un accès sécurisé à une base nationale de données destinée aux enquêteurs criminels.

"Il s'agit d'un domaine très sensible, nous devons y avoir accès via un processeur, de surcroît inamovible", a déclaré lundi à la presse Macedo, tout en avouant que la puce lui faisait "un peu" mal.

Ces microprocesseurs permettront à leurs porteurs d'être localisés n'importe où dans le pays, en cas d'agression ou d'enlèvement, a-t-il déclaré.

Entre 1992, et 2002, 15.000 enlèvements ont été comptabilisés au Mexique.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Le procureur général interfacé [Presse]