Haut de page.

Art ou vrais détritus
telle est la question

LONDRES (Reuters) - Une femme de ménage de la Tate Britain, musée d'art moderne londonien, a jeté un sac de détritus faisant partie d'une oeuvre d'art, pensant qu'il s'agissait d'ordures, rapportent vendredi les quotidiens britanniques.

Ce sac transparent rempli de journaux, de cartons et autres morceaux de papier formait l'un des éléments de la composition de l'artiste allemand Gustav Metzger.

L'oeuvre, intitulée "Recreation Of First Public Demonstration Of Auto-Destructive Art", était exposée à côté d'un drap de nylon aspergé d'acide et d'une sculpture en métal sur une table.

Cette méprise a eu lieu la veille de l'inauguration de l'exposition à la fin juin et, bien que le sac ait été récupéré, Metzger a dû le remplacer parce qu'il était abîmé, a expliqué un porte-parole de la Tate qui n'a pas précisé le coût de l'opération.

"(Le sac) est désormais protégé la nuit, il ne peut donc plus être jeté", a précisé le porte-parole au Times.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Art ou vrais détritus [Presse]