Haut de page.

le nushu, seule langue féminine disparaît
Patrimoine en berne

PEKIN (AFP) - La dernière Chinoise parlant le nushu, seul langage au monde exclusivement utilisé par des femmes, est décédée entraînant la disparition de ce code d'écriture vieux de plusieurs siècles.

Selon ses proches, Yang Huanyi est morte à l'âge de 98 ans dans le comté de Jianyong (province Hunan) et était illettrée en chinois. Son décès signifie l'extinction du nushu, un code secret utilisé par les femmes depuis des siècles dans certaines régions reculées du centre et du sud de la Chine, selon l'agence de presse Chine Nouvelle. Selon les linguistes, le nushu est le seul langage exclusivement féminin au monde. Les manuscrits en nushu sont extrêmement rares car ils étaient traditionnellement brûlés ou enterrés avec les morts.
Le Korrigan