Haut de page.

Au vatican, le crime paie
criminalité reccord

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le Vatican est peut-être une ville sainte, mais c'est aussi l'un des rares endroits au monde où le crime paie - en tout cas les menus larcins.

Des chiffres rendus publics samedi indiquent que 90% des délits commis au Vatican - la plupart du temps des vols à la tire ou du vandalisme - restent impunis.

La plupart de ces délits sont commis parmi les touristes visitant la Basilique et la place Saint-Pierre et les musées du Vatican.

Quelque 90% des auteurs ne sont jamais identifiés ou trouvés, a déclaré samedi Nicola Picardi, qui fait office de ministre de la Justice au Vatican, lors de la cérémonie d'ouverture de l'année judiciaire.

La plupart d'entre eux se fondent dans la foule des 18 millions de pèlerins visitant chaque année le Vatican, cité-Etat de 44 hectares enclavée dans Rome.

Bon nombre de ceux qui sont pris ne sont généralement pas poursuivis en raison des complications bureaucratiques concernant les ressortissants étrangers.

Mais parce que la population du Vatican ne dépasse pas 500 habitants, cet Etat détient probablement le record mondial du taux de criminalité, avec 106%.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Au vatican, le crime paie [Presse]