Haut de page.

le mystère Léonard de Vinci
un génie sans bouillir

ROME (Reuters) - Génial précurseur, inventeur fou, personnage mystique? Léonard de Vinci était probablement un peu de tout ça, à en croire l'exposition italienne pour tenter de décoder le processus de création de ce maître de la Renaissance.

L'une des particularités de cette exposition, qui s'est ouverte mardi et baptisée "Léonard de Vinci, un curieux génie", est qu'elle place ses inventions à côté de leurs versions modernes. Le spectateur est souvent intrigué par leurs similitudes et se demande comment des objets tels qu'un parachute, un vélo, un planeur, un char ou même une voiture ont pu sortir de son imagination cinq siècles avant que l'homme ne possède les matériaux ou même les compétences pour les construire.

"Léonard était au-delà du temps. Il a conçu la plupart de ces objets 500 ans avant qu'ils puissent être construits", souligne Carlo Barbieri, conservateur de l'Académie nationale des Lynx de Rome, qui accueille la manifestation.

Cette exposition tente de dissiper une partie du mystère Vinci en présentant 1.286 pages de sa collection de dessins.

"Il est impossible de savoir comment il a pu imaginer tous ces objets, on ne peut pas comprendre un si grand génie, mais ce que l'on peut voir à partir de ces dessins, c'est le cheminement de sa pensée, il a noirci chaque page avec des idées", poursuit Barbieri.

Les manuscrits exposés ajoutent à la légende de Léonard de Vinci, qui écrivait de la droite vers la gauche avec des lettres inversées, donnant l'impression d'un texte vu dans un miroir.

"Il était gaucher, ce qui explique en partie pourquoi il écrivait ainsi. Mais je pense qu'il a surtout choisi d'écrire de cette manière pour créer une sorte de mystère", juge Barbieri.

Le plus surprenant pour le visiteur sera peut-être toutefois de constater qu'un génie comme Léonard de Vinci avait également des préoccupations apparemment très terre-à-terre.

"A côté d'un dessin de botanique, du schéma d'un canon ou d'une équation mathématique figurent parfois une liste de courses ou une question: 'Pourquoi ma soupe est-elle froide?'" souligne Barbieri.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    le mystère Léonard de Vinci [Presse]