Haut de page.

La Grande Muraille attaquée
guerre sans fin

PEKIN (AFP) - La Grande Muraille de Chine a souffert d'un nouveau raid destructeur, le mois dernier, lorsque des cantonniers en ont démoli une centaine de mètres et utilisé les pierres pour paver une route, a rapporté jeudi un journal chinois.

La destruction a eu lieu dans la Région autonome du Ningxia près de la ville de Zhongwei, au cours de deux nuits consécutives, a précisé le principal quotidien de cette région du nord-ouest de la Chine. Les environs de Zhongwei sont connus pour abriter de larges portions de la Grande Muraille, a rappelé le Quotidien du Ningxia, précisant que les auteurs de cet acte seront punis. Sur les 6.300 kilomètres de Grande Muraille, édifiée une première fois sous la dynastie des Qin (221-206 avant Jésus Christ) pour empêcher les invasions du nord, puis reconstruite sous les Ming (1368-1644), moins de 2.500 kilomètres subsistent aujourd'hui, victimes fréquentes de destruction et de dégradations de la part de populations locales ou de touristes. Depuis 1987, la Grande Muraille figure pourtant sur la liste du patrimoine mondial des Nations unies.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    La Grande Muraille attaquée [Presse]