Haut de page.

Pas du striptease, juste un cours de dessin
de l'art ou du cochon?

BOISE, Idaho (Reuters) - Un club de striptease de Boise, dans l'Idaho, fournit à chacun de ses clients du papier et un crayon pour qu'il puisse croquer les danseuses, une astuce qui permet au propriétaire de l'établissement de contourner un arrêté municipal anti-nudité.

La ville avait adopté en 2001 une ordonnance interdisant la complète nudité en public à moins "d'un réel propos artistique", nuance destinée à ne pas nuire aux représentations de théâtre, de danse ou aux cours de dessin.

Le propriétaire du club Erotic City a eu l'idée de procurer pour 15 dollars le matériel à dessin nécessaire, après qu'un client eut demandé à rentrer gratuitement dans son établissement afin de faire des nus.

Deux soirs par semaine, les clients peuvent donc assister à des striptease complets, sans que quiconque ne puisse porter plainte.
Le Korrigan