Haut de page.

La vérité sur la mort de Toutankhamon
on nous cache tout, on nous dit rien...

LE CAIRE (AP) - Les résultats d'un scanner effectués sur la momie de Toutankhamon indiquent que l'enfant-roi n'est pas mort assassiné mais pourrait avoir succombé à une sur-infection due à une fracture de la jambe peu avant sa mort à l'âge de 19 ans, a annoncé mardi le responsable de l'archéologie égyptienne.

Zahi Hawass a présenté les résultats de ces examens environ deux mois après qu'ils ont été réalisés sur la momie.

Hawass a précisé que les restes de Toutankhamon, qui a régné il y 3.300 ans, ne présentent aucun signe qu'il a été tué -levant ainsi le mystère qui entoure sa mort.

"En réponse aux théories selon lesquelles Toutankhamon a été assassiné, l'équipe n'a trouve aucune preuve d'un coup porté à l'arrière de la tête et aucune autre indication d'un autre coup tordu", selon le communiqué publié mardi par le gouvernement égyptien. "Cette équipe a également déterminé qu'il est hautement improbable qu'il ait eu un accident au cours duquel il a eu la poitrine écrasée".

Selon Hawass, certains membres de l'équipe lesquels figurent deux experts italiens et un expert suisse, ont interprété la fracture du fémur gauche de Toutankhamon comme la preuve que le pharaon a souffert de cette vilaine fracture peu avant sa mort.

"Bien que la fracture elle-même n'ait pas été une menace pour sa vie, l'infection s'y est installée. Toutefois, cette partie de l'équipe estime qu'il est possible, quoique moins probable, que cette fracture ait été causée par les embaumeurs", souligne le communiqué.

Au total, quelque 1.700 images ont été prises de la momie au cours de cet examen au scanner qui a duré 15 minutes qui visait à élucider plusieurs des mystères qui entourent la vie et la mort de Toutankhamon -y compris sur sa lignée royale, son âge exact au moment de sa mort et la cause de cette mort.

Toutankhamon est considéré comme le 12e pharaon de la 18e dynastie d'Egypte. Il a accédé au trône vers l'âge de 8 ans et est mort vers 1323 avant Jésus-Christ. AP
Le Korrigan