Haut de page.

Le prochain Harry Potter volé
mais fort heuresement retrouvé...


LONDRES (Reuters) - Deux Britanniques accusés par le journal The Sun d'avoir tenté de lui vendre une copie volée du prochain Harry Potter ont été inculpés de vol et de recel de livre et de port d'armes illégal.

La police a été appelée vendredi dans la commune de Kettering, dans le centre de l'Angleterre, en raison d'un coup de feu. D'après le Sun, cet incident s'est produit alors que les deux hommes tentaient de vendre à l'un de ses journalistes une copie volée du prochain Harry Potter pour 50.000 livres sterling (environ 75.000 euros).

La police du Northamptonshire a confirmé que deux hommes de Kettering avaient été mis en examen dans le cadre de cet incident.

"Un homme de 37 ans a été inculpé pour possession d'une arme offensive et pour recel de livre volé", a déclaré un porte-parole de la police.

"Un homme de 19 ans a été inculpé pour le vol du livre et pour possession d'une fausse arme à feu dans le but de susciter la crainte de violences", a-t-il ajouté.

Le sixième tome de la série Harry Potter, intitulé "Harry Potter and the Half-Blood Prince", sortira simultanément en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis le 16 juillet. Aucune ligne ne sera publiée avant cette date et peu de personnes ont pu prendre connaissance de l'ouvrage.

Publié en 2003, le cinquième tome des aventures du jeune sorcier s'était vendu à cinq millions d'exemplaires en 24 heures.

Les avocats de l'auteur J.K. Rowling ont annoncé dans un communiqué avoir reçu des documents judiciaires à l'encontre des deux hommes interpellés à Kettering.

Le Sun affirme pour sa part avoir cherché à confondre les auteurs du vol et il ajoute que la copie volée se trouve désormais entre les mains des policiers.

La police a annoncé que les deux hommes avaient été libérés sous caution et qu'ils comparaîtraient devant la justice en début de semaine prochaine.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Le prochain Harry Potter volé [Presse]