Haut de page.

Braqueuse un peu braque
mémé braqueuse II, la revanche

ROME (AFP) - Une Génoise de 80 ans, éconduite pour une demande de prêt dans sa banque, a exigé de se faire remettre la caisse de l'établissement sous la menace d'un couteau de cuisine, avant l'intervention des forces de l'ordre, a rapporté lundi l'agence de presse italienne Ansa.

La scène s'est produite lundi matin dans une banque de Gênes, ville industrielle du nord-ouest de la Péninsule. Selon les employés et les policiers cités par l'Ansa, la vieille dame a d'abord fait une demande pour un prêt de "2.000 ou 3.000 euros". Face à elle, le conseiller financier répond, après avoir consulté son directeur, que la somme est trop élevée. "Vous ne voulez rien me prêter? Alors donnez-moi tout", s'est emportée l'octogénaire en sortant de son sac à main un couteau de cuisine, selon les témoignages.

En tentant de calmer les esprits, le directeur de l'établissement s'est vu menacé par le couteau et a préféré déclencher le système d'alarme. Arrivés sur place, les policiers ont réussi sans difficulté à dissuader la dame de tout mauvais geste. Accompagnée au commissariat le plus proche, la retraitée a confié qu'elle supportait mal le renchérissement du coût de la vie, racontant également avoir perdu son mari il y a plusieurs années. Une procédure judiciaire a été ouverte pour "tentative d'attaque à main armée", mais l'établissement n'a pas indiqué lundi matin s'il comptait porter plainte.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Braqueuse un peu braque [Presse]