Haut de page.

un mal de ventre explosif
des dangers des hôpitaux

TOKYO (AFP) - Un septuagénaire japonais a été condamné mardi à deux ans et demi de prison avec sursis pour avoir fait irruption dans un hôpital avec 25 bâtons de dynamite et menacé de tout faire sauter s'il ne recevait pas immédiatement une piqûre contre les maux d'estomac.

Selon l'agence de presse Kyodo, le patient irascible, un chômeur de 70 ans, s'était présenté en juillet dernier dans un hôpital de Gobo, dans la préfecture de Wakayama (sud-ouest). Se plaignant de maux d'estomac, il avait réclamé une piqûre, ce qui lui avait été refusé par le médecin de garde. Furieux, le septuagénaire était rentré chez lui puis était revenu à l'hôpital en transportant 25 bâtons de dynamite, exigeant une piqûre immédiate, selon le jugement du tribunal de Wakayama. Il avait été arrêté au moment où il se disputait avec les vigiles à l'entrée de l'établissement, par un policier en civil venu rendre visite à une victime d'un accident de la route. Les enquêteurs avaient par la suite retrouvé chez lui 150 bâtons de dynamite volés dans un chantier.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    un mal de ventre explosif [Presse]