Haut de page.

Un Stradivarius de 1715
le macro mélomane

MADRID (AFP) - Un violon Stadivarius de 1715 d'une "valeur incalculable" a été saisi en Espagne au hasard d'une opération contre un réseau de proxénètes roumains et espagnols, a annoncé samedi la police espagnole.

Il n'existe plus aujourd'hui que 500 exemplaires dans le monde des quelque 1.100 violons à la sonorité réputée incomparable construits par le célèbre luthier italien Antonio Stradivarius. La police espagnole n'a pas fourni de détails sur les circonstances de la découverte de ce rare exemplaire, indiquant seulement dans un communiqué qu'il est "d'une valeur incalculable". Le premier Stadivarius date de 1708 et le plus illustre de 1714, soit un an de moins que celui découvert en Espagne, correspondant à l'âge d'or du luthier italien qui fabriqua vers la fin de sa vie ses meilleurs instruments.

Ce violon saisi en Espagne a été découvert lors d'un banal coup de filet policier au cours duquel ont été interpellés onze présumés proxénètes roumains et espagnols dont le réseau était également actif en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Suisse. Ce gang "achetait" et "vendait" des prostituées roumaines qu'il faisait venir par autobus en Espagne avec des visas touristiques.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Un Stradivarius de 1715 [Presse]