Haut de page.

Da Vinci Code : évangélisateur musical
comment surfer sur la vague?

AMSTERDAM (Reuters) - Le succès mondial du "Da Vinci Code" ne profite pas seulement à ses créateurs.

Il a donné naissance à une industrie florissante de produits dérivés, parmi lesquels des jeux vidéo ou des visites touristiques thématiques, qui évite néanmoins d'utiliser le titre exact du roman de Dan Brown.

Dernière trouvaille: un compact disc intitulé "Music Inspired by Da Vinci" ("Musique inspirée par le Da Vinci"), qui comprend quatorze titres, à connotation religieuse, dont "Fear of the Unknown" ("Peur de l'inconnu") et "Revelation o' the Truth" ("Révélation de la vérité").

"Je suis un évangélisateur musical", affirme le compositeur et producteur néerlandais Jan Kisjes.

"Je pense que ce livre (le Da Vinci Code, ndlr) a permis aux gens d'ouvrir les yeux", explique ce Néerlandais de 46 ans dans son studio de Dalfsen, aux Pays-Bas, qui espère avec son disque amener les gens à s'interroger sur leur foi et le christianisme.

La trame du roman, qui s'est vendu à plus de 40 millions d'exemplaires dans le monde, repose sur l'idée que Jésus et Marie-Madeleine se sont mariés secrètement et ont eu un enfant, ce qui a suscité un tollé chez les chrétiens.

Le Vatican a appelé au boycottage du livre et de son adaptation cinématographique, qui sort le 19 mai avec Tom Hanks et Audrey Tautou dans les rôles principaux.

Cette industrie florissante du produit dérivé, baptisée "Da Vinci Inc", a prospéré malgré la polémique et généré des centaines de millions de dollars. Comme la plupart de ces produits, le CD de Kisjes ne fait pas explicitement référence au livre ou au film, pourtant lui aussi produit par Sony.

"Le livre a été l'une des inspirations, mais cela va bien plus loin que cela", a déclaré Jurgen Post de Sony BMG.

Profitant du matraquage publicitaire autour du film, le disque devrait être en bonne place dans les bacs, à côté de la bonne originale du film, réalisée par Hans Zimmer, récompensé de l'Oscar de la meilleure musique pour "Le Roi Lion" en 1994.

Post a déclaré que Sony BMG espérait vendre 250.000 exemplaires de ce disque, commercialisé dans 38 pays.
Le Korrigan