Haut de page.

ascenseur pour la prison
sur les lieux du crime

OSLO (AP) - Deux jeunes voyous norvégiens avaient oublié un détail plein d'importance lorsqu'ils ont commencé à tout casser dans l'ascenseur d'une gare: ils se trouvaient à l'intérieur.

Et l'appareil de la gare de Lilleström, au nord d'Oslo, semblait du genre vengeur. Ses portes se sont bloquées et les deux voyous sont restés coincés à l'intérieur jusqu'à l'arrivée de la police.

"Le vandalisme est toujours triste, mais beaucoup de personnes s'amusent" de cet incident, qui a été révélé lundi dans les médias norvégiens, a réagi Ellen Svendsvoll, de la société nationale de chemin de fer. "Ils ont eu ce qu'ils méritaient".

Les deux vandales, âgés d'une vingtaine d'années, sont entrés dans l'ascenseur le 21 avril et ont attendu que les portes se referment. Ils ont ensuite commencé à les frapper, a-t-elle expliqué. Mais ils y ont mis tant d'ardeur qu'elles se sont bloquées. L'ascenseur s'est arrêté et une alarme a été envoyée aux vigiles.

Les pompiers ont libéré les deux suspects, alors que la police les attendait dehors. "C'est ce qui s'appelle être pris sur le fait", a souligné Ellen Svendsvoll. Une caméra de vidéo-surveillance avait enregistré leurs moindres faits et gestes. AP
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    ascenseur pour la prison [Presse]