Haut de page.

Vibromasseurs footballeurs
un nom prestigieux

BERLIN (AFP) - Le géant allemand de l'érotisme, Beate Uhse, doit verser 50.000 euros de dommages-intérêts à chacun des joueurs allemands de football Michael Ballack et Oliver Kahn pour avoir commercialisé un modèle de vibromasseurs faisant allusion à leurs noms pendant le Mondial-2006.

Les trois parties ont réglé leur différend à l'amiable devant le tribunal de grande instance de Hambourg. L'entreprise avait commercialisé dans trois de ses sex-shops un modèle de vibromasseurs baptisé "Michael B." et "Olli K." en allusion au capitaine de l'équipe d'Allemagne et à l'emblématique capitaine et gardien de but du Bayern Munich. Les deux joueurs, qui avaient porté plainte pour atteinte au droit de la personne, avaient exigé 60.000 euros de dommages-intérêts.
Le Korrigan



    Pour aller plus loin...
    Articles
    Vibromasseurs footballeurs [Presse]