Haut de page.

Aspirine #1
Aspirine


Fiche descriptive

Fantastique

Aspirine

Tome 1

Joann Sfar

Joann Sfar

Rue de Sèvres

06 Juin 2018


16€

9782369814610

Chronique

Aspirine, étudiante en philosophie à la Sorbonne a la rage, elle ne supporte plus de revivre sans cesse les mêmes épisodes de sa vie pourrie. Et ça fait 300 ans que ça dure car Aspirine est vampire, coincée dans son état d’adolescente de 17 ans.

Elle partage un appartement avec sa soeur Josacine, heureuse et sublime jeune femme de 23 ans, qui elle au moins, a eu l’avantage de devenir vampire au bon âge. En perpétuelle crise d’adolescence, elle passe ses nerfs sur son prof, sa soeur et tous les hommes «relous » qui croisent sa route.

Assoiffée de sang, elle n’hésite pas à les dévorer (au sens propre) ou les dépecer. C’est même devenu un rituel avec les amants que sa jolie grande soeur collectionne. Malgré tout, elle attise la curiosité d’Ydgor ado attardé, un étudiant de type « no-life » : vaguement gothique, légèrement bigleux et mal peigné… avec comme kiff dans la vie, le fantastique et la légende de Cthulhu… Il rêve de vivre un truc magique, d’un destin exceptionnel et a compris qu’Aspirine est une vampire.

Pour acquérir le privilège de pouvoir l’accompagner, il s’engage à garder le secret et à devenir son serviteur… son esclave. Parviendra-t-il à gagner sa confiance voire même son amitié ? Arrivera-t-il à la calmer de ses pulsions mortifères ? Au final, lequel sera le plus enragé des deux ?
un excellent album!


Crise d’ado vampirique
Aspirine, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / SfarJoann Sfar continue d’étoffer son univers vampirique en consacrant une série à la belle et rebelle Asprine qui est apparue dans plusieurs albums de la série Grand Vampire

Vampire enfermée dans un corps d’adolescente depuis près de trois siècles, Aspirine fait sa crise.

En perpétuelle rébellion contre le monde et les gens, elle déchaîne sa rage contre tous ceux qui ont le malheur de croiser sa route. Sa sœur, Josacine, qui a eu la chance d’être transformée en vampire alors qu’elle était déjà femme, ne sait plus comment la gérer et l’empêcher de tuer à tout va… Etudiante à la Sorbonne, elle passe ses nerfs sur le prof de philo, alors qu’un nerd féru de jeu de rôle la couve d’un regard admiratif…

Inadapté socialement, rôliste solitaire qui lance des dés cunéiformes pour écrire des romans ou agir sa vie, Ydgor n’aura de cesse que de retrouver la trace d’Aspirine dont il a appris fortuitement qu’elle était un vampire… De fil en aiguille, il va accepter de devenir son serviteur zélé et tenter de la sortir de sa spiral aussi mortifère que meurtrière...


la rencontre jubilatoire d’une vampire et d’un nerd rôliste
Aspirine, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / SfarJoann Sfar remet en selle l’une de ses plus sympathiques vampires en la personne d’Aspirine, ado rebelle enragée qui a les pouvoirs nécessaires pour laisser libre court à sa haine du monde en général et des gens en particulier… Son problème : être figé pour l’éternité dans un corps d’ado alors que sa grande sœur est une sublime et séduisante femme… Difficile de ne pas songer à la Claudia de l’Interview with the Vampire d’Anne Rice à jamais prisonnière dans le corps d’une gamine mais la faire vieillir de quelques années s’avère pour le moins jubilatoire…

Mais si Aspirine ne manque pas de cachet (désolé), Ygdor n’est pas en reste et s’avère lui aussi particulièrement attachant. Solitaire inadapté perdu dans ses mondes imaginaires vivant en marge de la société, rôliste intégriste conspuant AD&D, il donnerait tout pour être confronté à la vraie magie, celle qui est évoquée dans l’Appel de Cthulhu… Autant dire que la troublante et vampirique Aspirine sont de nature à aiguiser son appétence pour le surnaturel! Sa maladresse s’avère particulièrement touchante et la façon dont se construit leur relation à tous les deux nous offre des dialogues plein de mordant ( smiley) et d’ironie particulièrement savoureux.

Aspirine, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / SfarPour ce qui est du dessin, on retrouve tout ce qui fait le charme du dessin de Sfar : une formidable énergie, un trait spontané tirant vers l’épure, plein de vie et incroyablement fraîchissant, entièrement tourné vers la narration, sans esbrouffe ou effet de manche.

C’est avec un réel plaisir que l’on retrouve Aspirine, croisé aux détours de tomes de la série Grand Vampire. Ce n’est d’ailleurs pas le seul personnage à reprendre du service puisqu’on y croise en guest star un certain Joe Bell, le fameux professeur que Sfar a mis en scène dans la série éponyme…

Notre turbulente vampire va croiser la route d’un rôliste inadapté trop heureux de voir entrer la magie (la vraie) dans sa vie… Leurs deux solitudes vont se télescoper, pour le meilleur et pour le pire. Ydgor apprendra à ses dépens qu’il n’est pas facile d’être le serviteur (l’esclave?) d’une vampire en pleine crise d’adolescence...

Un album truculent porté par des dialogues savoureux et décalés et un dessin toujours aussi formidablement énergique et follement rafraichissant…


- Ouiiii! Moi, je suis l’alliée de la comtesse vampire
- Tu rêves? Tu es mon serviteur.Auteur
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Vampire est un jeu de rôle dédié au Monde des Ténèbres, univers bâti par Whitewolf s’appuyant sur les romans d’Anne Rice et sa célèbre trilogie des Vampires et sur la littérature gothique.