Haut de page.

Les Chevaliers de la Table Ronde
Les Chevaliers de la Table Ronde


Fiche descriptive

Jeux familial

Days Of Wonder

Bruno Cathala et Serge Laget

3 à 7 joueurs

60à 90 minutes

Mai 2005

Chroniques

Les Chevaliers de la Table Ronde™ est un jeu de plateau unique dans lequel vous allez incarner l'un des célèbres Chevaliers de la Table Ronde et tenter de protéger Camelot des forces du mal !

Le chemin de la victoire risque d'être long et tortueux... Les Quêtes qui s'offrent à vous sont aussi nombreuses que dangereuses: vaudrait-il mieux chercher Excalibur, ou le Saint Graal ? A moins que l'armure de Lancelot ne fasse l'affaire... Serait-il plus prudent d'affronter le Chevalier Noir, ou de combattre les assauts des troupes Pictes ? Faut-il traverser ce pont de bois et aller défier le Dragon dans son antre ?

Prudence... car tout n'est pas tel qu'il paraît, chez nos nobles Chevaliers. L'un d'entre vous pourrait en effet se révéler être un redoutable traître, véritable félon au service du mal, sous ses apparences trompeuses de preux chevalier!
un excellent jeu!


Les Temps Aventureux
Le Chevaliers de la Table Ronde est sans conteste une grand jeu qui devrait ravir plus d’un joueur, parmi lesquels les joueurs de JdR désireux de jouer à un grand jeu où l’ambiance est bien présente…

Jeu différent puisqu’il propose aux joueurs de lutter ensemble contre l’avancée du haut-mal et de tenter de préserver Camelot et son Haut Roi, Arthur. Car c’est bien d’un jeu coopératif dont il s’agit et les mécanismes d’avancée du mal sont subtils et bien pensé pour que le jeu soit suffisamment difficile sans être impossible. A noter que la présence d’un traître possible au sein du groupe de valeureux chevalier rajoute un piment certain et corse inévitablement la difficulté du jeu.

Comme toujours avec Days of Wonder, les Chevaliers de la Table Ronde bénéficie d’une présentation, d’un design et d’un matériel magnifique, un vrai régal pour les yeux! Du plateau au dessin des cartes en passant par les figurines, tout y est superbe et participe grandement à la réussite de ce jeu… Julien Delval, illustrateur de bon nombre de jeux de cet éditeur dont les rôlistes ont pu admirer les travaux dans plusieurs jeux édités par feu Multisim, prouve une fois de plus son immense talent graphique…

Le livre des règles peut, par sa taille faire peur lorsqu’on souhaite se lancer dans la première partie, surtout qu’il est complété par un livre des Quêtes qui détaille chaque quête, les conditions et conséquences d’une victoire ou d’une défaite. La lecture et l’explication peut paraître ardue mais une fois lancé dans la partie, tout s’éclaire et l’on se rend compte que le jeu est d’une réelle limpidité et que l’apparente complexité des règle n’est qu’illusion… Si les joueurs accepte le jeu de ne pas parler de leur cartes de manière quantitative (j’ai besoin d’un chevalier à 5 pour m’aider dans cette quête) mais en se plongeant dans l’ambiance du jeu (il me faut le soutient d’un suivant valeureux pour achever cette quête), le jeu prend alors toute sa dimension…

Le thème et l’ambiance de la geste arthurienne est parfaitement rendu dans les mécanismes du jeux, à travers ces multiples quêtes et menaces qui pèsent sur Camelot. La tension monte crescendo au fur et à mesure du déroulement du jeu et l’impression que le royaume est attaqué de toutes part et menace à tout moment de s’écrouler est presque palpable… De plus, lorsque la situation est réellement désespérées, seul le sacrifice d’un des preux chevalier peut retarder la victoire des forces du mal qui ont juré la chute de Camelot.

Un très bon jeu aux parties acharnées et disputées…


Le Korrigan


un excellent jeu!


Excellent jeu pour les soirées entre amis
Le jeu vous place dans la pean de l'un des chevaliers de la Table Ronde des légendes Arthuriennes. Doté chacun d'un pouvoir particulier, votre objectif est de coopérer afin d'accomplir plusieurs quêtes, réparties sur le plateau de jeu : affronter le chevalier noir et récupérer l'armure de Lancelot, récupérer le Graal, repousser les Saxons et les Pictes, défendre Camelot, retrouver Excalibur, affronter le dragon...

Chaque quête accomplie vous permet d'ajouer une épée blanche à la Table Ronde, symbole de l'avancée du bien. Mais si vous échouez, c'est une épée noire qui y sera placée, et le mal qui gagnera Camelon. Est-ce le Bien ou le Mal qui finira par triompher dans le royaume d'Arthur ? Et pouvez-vous vraiment faire confiance à tous vos compagnons ?

par Lydie Gauldrée

Le jeu est organisé de telle sorte qu'avant chacun de ses tours, un joueur doit d'abord choisir d'augmenter la puissance du mal, symbolisé par l'avancée des forces s'opposant aux joueurs. Choisirez-vous de piocher une carte néfaste, d'augmenter les forces des assiégeants de Camelot, ou sacrifiere-vous un de vos précieux points de vie pour ne pas handicaper vos compagnons ?

Très bien fait, très beau et bien équilibré, le jeu repose sur un savant mélange de coopération, de hasard, de coordination et de suspicion, rendant le jeu très plaisant et la victoire ardue, si ce n'est rare. Selon le niveau des pratiquants, il est également possible d'intégrer un traître parmi les chevaliers. Réservée aux joueurs les plus expérimentés, car rendant la victoire encore plus difficile, cette option hausse encore le plaisir du jeu, les actions de chacun devenant suspectes : "Qui a donné tant de puissance au chevalier noir pour lui permettre de battre Bédivère ? Et pourquoi Galahad revient-il au château avant d'avoir terminé sa quête ". Mais le traître existe-t-il vraiment, ou vous accuserez-vous sans raison, favorisant alors l'avancée du mal ?

Les parties, d'une durée moyenne (40 minutes), peuvent s'enchaîner dans une même soirée, tellement on ressent le besoin d'effacer immédiatement le goût de la défaite, voire de la trahison. Avantage non négligeable, la part de hasard fait que chaque partie sera différente ! En résumé, un excellent jeu entre amis pour occuper vos soirées !
1000 visages



Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.