Haut de page.

Mon nom est capitaine
Ratafia


Fiche descriptive

Humour

Ratafia

Tome 1

Nicolas Pothier

Frédérik Salsedo

Greg Salsedo

[treize étrange]

Juin 2005

Chroniques

Le Capitaine Charles est furibard ! Il a perdu au poker son bateau - la Kouklamou -, son équipage de pirates, et surtout ses 9 précieuses cartes au trésor. Celui qui a remporté le pactole est un mystérieux marin qui va réussir à se faire accepter par l’équipage, en leur proposant un marché : il devient le capitaine officiel de la Kouklamou en échange des cartes au trésor !

Faut dire qu’il est bizarre, ce nouveau capitaine : il se fiche éperdument des trésors et passe son temps à lire, chanter, sculpter et peindre le perroquet ! Quoi qu’il en soit, l’équipage, avec à sa tête le bouillant Romuald, accepte le marché. Les voilà donc partis à la chasse aux trésors, sans savoir que le capitaine Charles est à leur poursuite…
un excellent album!


La folie douce du capitaine
Au premier pas nous pourrions croire a une série enfant, mais ne vous méprenez pas ! L'humour décalé de Nicolas POTHIER au scénario donne une seconde lecture très adulte. Un homme cultivé gagne au carte le bateau de pirate d'un capitaine avec en cadeau 7 cartes aux trésors...

Et nous voilà partit pour une quête qui va s'avérer pleine d'humour et de rebondissement incroyable. Les personnages sont originaux : un capitaine décalé et cultivé qui s'amuse avec son équipage sanguinaire, Romuald le second qui prend en mains les cartes aux trésors...Le reste n'est que douce folie.

Nicolas Pothier et les Salsedo’s brothers nous livrent là une excellente série dotée d’un dessin frais et toujours déjanté Il ne vous reste désormais plus qu’à courir chez votre fournisseur en histoires illustrées et dévorer cet album drôle et plaisant.

[Chronique rédigée par Frédéric N.]
1000 visages

un excellent album!


Au rythme des éclats de rires
Entendons nous bien : si vous aimez les BD déjantées bourrée d’humour servies par un graphisme magnifique et une mise en couleur impeccable, Ratafia est fait pour vous… Et si en plus vous aimez les histoires de pirates, alors là, c’est l’extase assurée!

Nicolas Pothier, le scénariste déjanté, assisté par Frédéric et Greg Salsedo aux pinceaux, signent ici leur première et sans doute pas dernière bande dessinée… Le résultat est graphiquement superbe, drôle à souhait, truffé de perles d’humour drôle qui vous éclatent au visage au fil des cases… Les trognes de crétins finis de ces pauvres pirates que le nouveau capitaine a gagné aux cartes sont superbes et suffisent en elle même à vous faire hurler de rire… Si on ajoute à cela un scénario qui vous surprendra par son illogisme tendance surréaliste, de nombreux jeux de mots légers et sympathiques, des dialogues savoureux et percutant, une critique désopilante des clivages sociaux, et hop ! vous obtenez l’une des meilleur BD de cette année 2005…
Et ce petit bonhomme de capitaine, totalement décalé, déjanté, excentrique, artiste à ses heures, dans un style pince sans rire est un vrai régal…

Un vent de fraîcheur souffle sur la BD, souquez ferme moussaillon!

Mais au fait un doute me turlupine: qui est ce Ratafia dont tout le monde parle???
Le Korrigan


un excellent album!


Petit trésor loufoque
Petit délire sur le thème de la piraterie d’auteurs tous neufs, Ratafia sort du sillon de ces prédécesseurs par un ton décalé (voire délirant) et par l’entremise d’un Capitaine doué au jeu et plus philosophe que forban, qui reste son principal atout (dans la manche, hum…).

Les péripéties sont un régal, mais j’admets que je trouve les chutes un peu redondantes sur la fin. Mais dans une vie de pirate, tout tourne autour des trésors, c’est bien connu. Alors…

La conception graphique est impeccable, caricaturale et dépouillée. De vrais gueules de marins, de vrais trésors, de vraies îles désertes… La mise en couleur pastelle et patinée est splendide, quoi que je me demande ce qu’aurait donné l’album avec une palette plus pétante.

La truculence des dialogues est au diapason de la forme, avec un capitaine d’une verve à vous faire pleurer sur un trésor fraîchement découvert, et qui n’a de cesse d’explorer…ses talents d’artiste.

Bref, on est dans le décalé, dans la jonglerie des allitérations et des bons mots.
On attend une suite…et ça c’est chouette…pardon…perroquet. Vous me suivez ?
Keenethic



Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Pavillon Noir est un jeu de rôle basé sur l'histoire de la piraterie, qui couvre près de trois siècles depuis les Caraïbes jusqu'aux Indes Orientales, en passant par l'Afrique ou même l'Europe. Les joueurs sont appelés à interpréter flibustiers, gueux des mers, corsaires ou boucaniers et à se tailler une place dans la légende de la piraterie, aux côtés de l'Olonnais, Barbe Noire et autres Rackham le Rouge.