Haut de page.

Saint-Jean-d’Acre
Richard Coeur de Lion


Fiche descriptive

Humour

Richard Coeur de Lion

Tome 1

Brrémaud

Federico Bertolucci

Federico Bertolucci

Soleil

Fantastique

Août 2005

Chronique
Saint-Jean-d’Acre
un bien étrange Richard

Prince guerrier, roi chevalier, héros des croisades, Richard Cœur de Lion vous ouvre les portes de sa légende !

Richard Cœur de Lion part en croisade. Son but ? Reprendre la Palestine à Saladin et ramener la croix du Christ au Pape.
Au grand étonnement de tous, il ne mènera pas de campagne sanguinaire. Heureuse nouvelle pour Paranoïa, la servante de Richard qui n’est autre que l’agent double de Saladin…

Curieusement, Richard éprouve la sensation de connaître le pays : il s’y sent bien malgré des rêves confus qui font référence au massacre de civils palestiniens dans une église chrétienne, trente ans plus tôt. Pourquoi ces rêves ? Et qui est vraiment Richard Cœur de Lion ?
un bon album !


un bien étrange Richard
Une première lecture m’avait quelque peu laissé sur ma faim. Refusant de rester sur cet à priori négatif sur album doté d’un si joli plumage, je me suis relancé dans la lecture de l’album plusieurs jours après. Et bien m’en pris! Car sans être un chef-d’œuvre impérissable, Richard Cœur de Lion s’annonce comme une série originale et décalée, ce qui semble être la marque de fabrique de Brrémaud, à qui l’on doit notemment le déjanté Robin Hood mais aussi Aliénor, Kochka, Daffodil, Banana fight et j’en passe…

Graphiquement Richard Cœur de Lion est incontestablement une réussite. On retrouve la patte des studios Disney dans lesquels l’auteur italien a travaillé avant de venir à la BD. Les personnages animaliers sont bien campés et leurs traits très expressifs. Les décors sont certes minimalistes mais la mise en scène des personnages, les cadrages efficaces et les couleurs éclatantes le font vite oublier. Federico Bertolucci signe là une première BD de toute beauté qui attire immanquablement le chaland. Sous ce dessin magnifique aux accents enfantins, Bertolucci parvient à mettre en scène la violence des croisades tout en l’atténuant par les expressions loufoques des personnages et leurs postures burlesques… du grand art…

Le scénario de Brrémaud se propose de revisiter l’histoire des croisades et le personnage de Richard Cœur de Lion, à la sauce animalière teintée d’humour. Une époque que Brrémaud a déjà revisitée à sa façon avec Aliénor (la maman de Richard) et Robin Hood… Quelques ponts sont lancés entre cette série qui vit l’avènement de Robin des Bois, héros de la résistance contre le sinistre Prince Jean, le très méchant régent et Richard Cœur de Lion.

Le personnage de Richard sort bel et bien des sentiers battus et historiques. Hanté par l’impression d’avoir déjà foulé la Terre Sainte dans une autre vie, rongé par un amour impossible, fasciné par l’Orient et la figure de Saladin, et… qui trouve la mort à la fin du premier tome… C’est bien malgré lui que l’assaut de Saint-Jean d’Acre a été ordonné, sur un quiproquos que furent massacrés les habitants de la ville fortifiée… Ce Richard là est finalement bien plus humain et plus touchant que le Richard historique qui fit massacrer près de 3000 habitants de Saint-Jean d’Acre (dont 300 femmes) sous le prétexte que Saladin tardait à payer la rançon.

Sur une toile de fond historique, ce premier tome pose les bases d’un étrange et intriguant récit, à la fois burlesque et farfelu, et dont la violence est atténué par la douceur du dessin …
Gageons que la suite sera plus passionnante encore que ce premier tome plein de promesses…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.