Haut de page.

London 1888
London 1888


Fiche descriptive

Jeux familial

Damien Maric, Stephan Kot

4-8

90 mn~

2005

Chronique

« Un jour, avec le recul, les hommes diront que j’ai donné naissance au XXeme siècle »
Jack L’éventreur - 1888

2 meurtres horribles furent commis à Londres, les victimes : Emma Smith et Martha Tabram. Pendant 3 mois en 1888, le district de Whitechapel dans l'est de Londres en Angleterre fut terrorisé par un tueur en série connu sous le nom de Jack l'Eventreur. Après 5 nouveaux meurtres, il cessa brusquement ses activités. Scotland Yard ne fut en mesure de résoudre cette affaire et, à ce jour, l'identité du tueur reste un mystère.
Le jeu se déroule peu de temps après les 2 premiers meurtres, il reste encore 5 autres meurtres avant que Jack l’éventreur ne disparaisse sans laisser de trace. L’un des joueurs incarne le célèbre meurtrier, les autres sont soit des innocents, soit des complices. Dans un premier temps il vous faut découvrir parmis les joueurs qui est l’assassin.
Chaque partie est différente, Jack l’éventreur peut se cacher derrière n’importe quel personnage. Le but du jeu est multiple :

- Si vous êtes Jack l’éventreur, il ne faut pas vous faire arrêter, quitte à vous suicider, si votre identité venait à être découverte. Votre œuvre, les 5 meurtres, doit être achevée.
- Si vous êtes un innocent votre but est d’aider la police et le peuple à capturer l’Eventreur avant qu’il ne disparaisse.
- Si vous êtes complice, alors votre rôle sera de protéger Jack L’éventreur jusqu’à ce que le 5ème meurtre soit découvert.

Le jeu se compose en 3 parties, et à pour but de coller à la réalité de l’époque en reproduisant, avec le plus d’exactitude, les événement et personnages :

La première est basée sur l’enquête, les joueurs ont un nombre d’action et décision assez large, de manière à leur procurer une liberté totale. Quand certains joueurs seront sur la trace de l’éventreur, d’autres pilleront les quartier et habitations en quête d’argent, d’armes et de ressources.

La deuxième partie du jeu est plus vicieuse et stratégique. En effet les événements font que les joueurs commencent à former ou non des équipes. Des révélations bouleversent l’ordre des choses, de nouveaux scénarios se mettent en place et le temps commence à être compté. Il ne reste plus beaucoup de meurtre avant que l’éventreur n'entre dans la légende. Chacun commence à prendre conscience de sa mission et de son réel rôle dans le jeu.

Enfin la troisième partie, est une chasse qui peut se transformer en une mise à mort cruelle. Astuce, trahison, corruption, chantage, diplomatie, négociation, réflexion seront vos atouts pour réussir à empêcher Jack L’éventreur de rentrer dans l’histoire.
un bon jeu !


Sur les traces de Jack
London 1888 vous entraîne dans les pas de Jack l’éventreur, le célèbre tueur en série qui ensanglanta les rues brumeuses de la capitale de la Grande-Bretagne. Le jeu est l’œuvre de Damien Maric, un authentique passionné (entre autres) du mythe et de l’enquête… Et ça se sent.

L’objectif est simple ; pour Jack : survivre et perpétrer ses crimes, pour ceux qui ne sont pas ses complices : le démasquer avant qu’il n’ait accompli son œuvre macabre. Pour cela, selon les parties, les joueurs auront de 10 à 20 tours de jeu, ponctués à chaque fois par un nouvel évènement (un meutre, par exemple, mais pas seulement!).

Les personnages incarnés sont ceux de la légende, suspects ou non. Chacun de ces acteurs a ses petites facultés, qui lui rendront la vie un peu plus facile. Un seul endosse le costume de l’éventreur, mais il sera différent d’une partie à une autre et pourra bénéficier de complices (par exemple, le Prince sera couvert par le chef de la police).

Le principal facteur de plaisir du jeu est tout simplement…l’investissement des joueurs. Si chacun (et notamment les innocents) décide de jouer au monopoly (amasser des armes et de l’argent) plutôt que de poursuivre (voire d’attaquer) ceux qu’ils suspectent pour avoir une petite conversation avec eux et tenter de démasquer le monstre…alors la partie est gagnée d’avance pour Jack. Sinon, la course poursuite promet d’être haletante, bien que le système de déplacement éculé (à coups de dés) et hasardeux ne soit pas la meilleure idée du jeu... On se croirait au jeu de dadas; et le jeu peut s'en trouver considérablement ralenti, au risque d'être quelque peu ennuyeux en certaines circonstances... La collaboration s’avèrera indispensable pour mettre un terme précoce à la légende de Jack l’éventreur, qui pourra toujours choisir de se suicider plutôt que d’être pris…ou bien sûr se défendre une arme à la main. L’équipement, l’argent, les soins (vous pouvez mourir), les « actions », peuvent être acquises par achat, marchandage, échange, pillage, etc. Cela permet de nombreux rebondissements et donne bien sûr du piquant au jeu. Le plateau de jeu (représentant simplement Londres à l'époque) est divisé en cases qui doivent être parcourues à l'aide d'un lancer de dé, ce qui crispera les malchanceux mais qui introduira un peu de hasard supplémentaire. A tester lors de courses poursuites...

Précisons enfin que le matériel est de toute beauté et que l’on ne peut que féliciter le travail de Stephan Kot pour le rendu de l’ambiance glauque et feutrée du drame de Whitechapel.

Au final, ce jeu n’a que peu de défauts, si ce n’est celui d’être tributaire du bon vouloir des joueurs qui se lanceront dans l’aventure et d'employer une mécanique ludique largement perfectible. Pour les passionnés de la légende, un must ; pour les autres, un très bon moment en perspective…
Keenethic



Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.