Haut de page.

Mauerbauer
Mauerbauer


Fiche descriptive

Jeux familial

Hans im Glück

Leo Colovini

2 à 4

45 minutes

Mars 2006

Chronique

Mauer Bauer est un jeu de placement et d’opportunité dans lequel les joueurs incarnent des architectes construisant maisons, palais, murailles et tours.


Déroulement


un temps pour bâtir

A son tour de jeu, un joueur doit poser une muraille sur le maillage triangulaire représenté sur le plateau.
A chaque extrémité de la muraille doit se trouver une tour. La couleur de la première tour est imposée par le jet d’un dé, celle de la seconde est au choix du joueur.
Deux autres dés indiquent la couleur des maisons que le joueur doit construire de part et d’autre de la muraille qu’il vient de bâtir. Sur chaque dé, une face ? permet au joueur de choisir la couleur de la maison à bâtir.


un temps pour comptabiliser

Si la muraille posée par le joueur a permis de fermer une ville (lieu clôturé par plusieurs murailles), le joueur a la possibilité de fusionner cette ville à une précédemment bâtie en ôtant une muraille. On passe alors à une phase de décompte.
Lorsqu’une ville est close, chaque paire de maison de même couleur est remplacée par un palais de la même couleur.
Chaque joueur a l’opportunité de jouer une ou deux cartes pour marquer des points. Sur chaque carte figure des conditions de marquage différents. Quel que soit le nombre de cartes jouées, il n’en pioche qu’une seule pour compléter sa main. Il a de plus la possibilité de se défausser d’une carte au lieu de jouer pour en récupérer deux.
Exemple : chaque maison rouge non située dans une ville rapporte un point, chaque maison verte située dans la ville qui vient de s’achever rapporte un point, etc…)
Chaque joueur ayant effectué sa phase de décompte, le dernier joueur sur la piste des scores a la possibilité de se défausser d’une ou plusieurs cartes en échange du même nombre de cartes du talon.


Fin de partie

La partie s’achève si le stock de maison, de palais, de murs ou de tour vient à s’épuiser. Si le dernier joueur a fermé une ville, on procède à un décompte pour cette ville. Dans le cas contraire, chaque joueur a la possibilité de jouer une ou deux cartes pour effectuer un décompte dans une ville de son choix.

Le joueur ayant le plus de point remporte la partie.
un excellent jeu!


un Colovini grand cru
Mauer Bauer est un jeu de placement au matériel magnifique… Des murailles au tours, en passant par les maison et les palais, c’est à la fois beau et coloré… il n’y a là dessus rien à redire….

Le mécanisme, épuré et séduisant, fait immanquablement penser au remarquable Carolus Magnus, du même auteur. On y retrouve un soupçon de hasard et une bonne dose d’opportunité qui fait le charme du jeu. Les choix tactiques de chaque joueur seront dictés par sa main qui seront autant d’objectifs qu’ils devront s’efforcer d’atteindre, rendant chaque partie différente et acharnée. Le thème reste, comme bien souvent dans les jeux de Leo Colovini, assez accessoire…

Le mécanisme de régulation qui permet au dernier joueur de défausser des cartes est fort bien trouvé puisqu’il permet au joueur en queue de peloton d‘avoir une chance supplémentaire de rester dans la course. D’autant qu’en milieu de partie, être le dernier peut-être une tactique payante pour se refaire une main dépouillée de ses meilleures cartes dans les premiers rounds…
La fin de partie reste longtemps incertaine, de par les différents mécanismes pouvant y mettre un terme. On sent la fin approcher mais tours, murailles et maison pouvant retourner dans le stock, elle ne peut pas être absolument prévisible, et en cela, l’action des joueurs sera déterminante… Chacun cherchant à la clore à son avantage…

L’interaction entre les joueurs restent limités mais le plaisir jubilatoire d’avoir réussi à réaliser une configuration et une part laissé au hasard subtilement dosée font de ce jeu le parfait candidat pour initier de nouveaux joueurs aux jeux de société.
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.