Haut de page.

The Shield Saison 1
The Shield


Fiche descriptive

Série TV

The Shield

C.C.H. POUNDER - CATHERINE DENT - MICHAEL CHIKLIS...

2002


Chroniques

Los Angeles. Le détective Vic Mackey dirige l'unité d'élite 'Strike Team', un groupe de flics chargés d'éliminer le crime. Mais Vic a son propre sens de l'éthique et ses règles flirtent souvent avec l'illégalité.
un chef d'oeuvre!


sur le fil du rasoir
The Shield est l’une de ces petites perles venue d’outre atlantique. Composé pour l’heure de 6 saisons, les scénaristes ont concocté un petit bijou d‘orfèvrerie, privilégiant la qualité à la quantité. Le nombre d’épisode par série, oscillant de 10 à 15, est résolument faible mais ces dernières ne connaissent aucun temps mort et ne diffusent pas la désagréable impression de remplissage qu’on peut ressentir dans d’autres série.

Chaque épisode est mené tambour battant, avec son lot de rebondissements, d’affaires sordides et de coups tordus. Le spectateur est emmené à suivre une poignée de flic du bercail, gravitant autour du personnage central de Vic Mackey, flic ripou aux méthodes peu orthodoxes qui finit par devenir attachant au fil des épisodes, malgré une morale des plus distendues. Son histoire est le fil rouge qui charpente les différentes séries mais le point fort de the Shield c’est d’avoir su créer des personnages denses, complexes, s’éloignant du syndrome manichéen qui peut frapper de nombreuses séries. Personne n’est ou tout noir ou tout blanc et tous doivent marcher en équilibriste sur une ligne invisible qui sépare le bien du mal.
En filigrane, c’est la violence latente de la société américaine qui est ici de dénoncée, de même que la collusion entre force de l’ordre, politiques, mafias, groupes ethniques qui se mêlent et s’entremêlent inextricablement.

Les acteurs sont irréprochables et font montre d’un grand talent d’interprétation. A noter la prestation hallucinante de Forest Whitaker dans la saison 5… Les prises de vue sont d’une rare efficacité. Le spectateur a l’impression d’être immergé dans l’action avec une action filmée au plus près, caméra sur l’épaule. Ajoutons à cela une bande son puissante, variée et efficace et vous obtenez l’une des meilleures séries policières jamais réalisée… Si la vf est honorable, la série est tout de même plus percutante en VO.

C’est peu dire que j’attends avec impatience la septième saison (et hélas dernière!) pour connaître l’épilogue de cette série incontournable et formidablement addictive. Et ce d’autant plus que la fin de la saison six laisse une foule de choses en suspend et pose bien plus de questions qu’elle n’apporte de réponses…
Le Korrigan


un chef d'oeuvre!


Welcome to the barn
The Shield décrit la vie au sein de "The barn", un commissariat localisé dans une ancienne église au coeur d'un des quartiers les plus dangereux de Los Angeles. A travers sept saisons relativement courtes (88 épisodes en tout), le spectateur est amené à suivre la vie des membres de ce commissariat et plus particulièrement de Vic Mackey, chef de la "strike team", une équipe de choc aux méthodes... musclées, et régulièrement malhonnêtes. The shield pourrait donc être une énième série policières. Mais il n'en est rien. Les crimes à résoudre ne manquent pas, et les enquêtes sont souvent passionnantes. Mais ces dernières passent bien souvent à l'arrière plan des intrigues incessantes qui se nouent entre les personnages principaux. C'est donc une narration proche de ce que l'on a pu connaître dans "Urgences" qui est utilisée, à ceci prêt que dans "The Shield", on aime le coté humain des méchants, et on se surprend à parfois détester les gentils. La tension va croissante au fur et à mesure des saisons et atteint son paroxysme avec l'arrivée de Forest Whittaker qui campe un flic aussi charismatique que Vic Mackey peut l'être. Deux choses à noter: la série comporte souvent des scènes de violence très crue, et n'est donc pas à mettre entre deux mains. Le doublage des voix en VF laisse souvent à désirer, et il est quasiment impossible de repasser de la VO à la VF, tellement cela devient risible quand on a goûté à la VO.
1000 visages



Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

COPS se propose de vous entraîner dans un proche futur, celui de la Californie des années 2030. Jeune recrue fraîchement émoulue de l'Académie de Police, fils à papa pistonné, ex-fédéral ou vétéran issu de la police ou de l'armée, c'est à vous désormais de combattre le crime sous toutes ses formes au coeur de la Cité des Anges, en intégrant les rangs de l'unité COPS - Central Organisation for Public Security, élite et vitrine d'un LAPD à bout de souffle. ...