Haut de page.

L'Amour a ses Raisons
Célestin Gobe-la-Lune


Fiche descriptive

Humour

Célestin Gobe-la-Lune

Tome 1

Wilfrid LUPANO

Yannick CORBOZ

Yannick CORBOZ

Delcourt

Terres de Légendes

20 juin 2007

Chronique
L'Amour a ses Raisons
fraîcheur & romantisme

Abandonné à la naissance, Célestin, gueux et doux rêveur, est persuadé d’être issu d’une haute lignée. Il entend bien retrouver son rang. Pour cela, un seul moyen : épouser une digne héritière.

Après de multiples aventures sans lendemain avec les meilleurs partis du Royaume – et lassé de n’être traité qu’en amant et jamais en mari potentiel –, il jette son dévolu sur Pimprinule, la fille du Roi…
un excellent album!


fraîcheur & romantisme
Certaines critiques trouvées ça et là dans les méandres d'internet sont pour le moins lapidaires : histoire convenue, sans originalité, et au trait approximatif...
Pourtant, si le schéma semble certes emprunt de classissisme, il souffle un vent de fraîcheur dans cet album haut en couleur et fortement teinté d'humour.

Célestin Gobe Lune, abandonné à sa naissance comme le fut jadis Moïse, sauvé des eaux par deux jeunes mariés issus de la Noblesse, réabandonné dans les mains rudes d'une statues surplombant les canneaux d'une cité état évoquant la Séréniscime, est pour le moins un personnage romanesque. Persuadé d'être de noble extraction, il n'aura de cesse que de retrouver le rang qui lui est, pense-t-il, dû en tentant de séduire des jeunes filles au sang bleue et de persuader leur paternel de lui accorder leur main. Amant visiblement talentueux, poète à ses heures (quoi de plus normal avec la Lune comme marraine?), il va de déconvenue en déconvenue avant de rencontrer une créature à la beauté troublante et au caractère affirmé... et qui n'est autre que fille du roi.
Les personnages sont attachants et l'humour que les auteurs distillent à chaque page fait plus d'une fois mouche.

Le dessin de couverture attire d'emblée le regard et donne le ton de l'album. Pourtant, l'oeil doit s'habituer au trait et surtout à la mise en couleur de Yannick Corboz. Le trait, assez épais du dessinateur est mis en relief par une utilisation brillante des hachures qui confère au dessin sa profondeur et son dynamisme. La mise en couleur peut sembler au prime abord un peu fade à un observateur distrait... Mais le travail sur la lumière, notemment celle de l'astre nocturne, est réellement impressionnant.

Ce premier album mettant en scène ce personnage fantasque, quelque peu naïf, est emprunt d'une fraîcheur poétique qui en fait un album hors norme... Une vraie réussite qui confirme le talent de conteur de Wilfrid Lupano qui parvient avec désinvolture à nous faire entrer dans ses univers riches et variés.
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.