Haut de page.

Zooloretto
Zooloretto


Fiche descriptive

Jeux familial

Abacusspiele

Michael Schacht

2-5

45 mn

2007

Chronique

Chaque joueur possède un zoo, et marque d'autant plus de points qu'il attire de visiteurs. Pour cela, il faut des animaux nombreux, des couples, des troupeaux, des bébés. Lorsqu'un zoo possède de nombreux animaux, il peut être astucieux de l'agrandir car lorsque les enclos sont pleins, les animaux sont entreposés dans une étable, ce qui ne plait guère aux visiteurs et fait perdre des points. Quelques boutiques à la sortie du zoo peuvent aussi être rentables. Le joueur ayant le plus de points à l'issue de la partie est vainqueur.


Mise en place

Chaque joueur reçoit deux pièces, un plateau de zoo et un enclos supplémentaire (2 à deux joueurs) posé face cachée.
On retire, en fonction du nombre de joueur, un certains nombre d’espèces : 3 espèces à deux joueurs, 2 espèces à trois joueurs et 1 à quatre joueurs.
On crée un pile de 15 tuiles face cachée. Elle est recouverte d’un pions rouge. Les autres tuiles sont placées dans le sac.
On pose au milieu de la table autant de camion que de joueurs (exception : à deux joueurs, 3 camions sont posées : l’un vide, l’un avec deux emplacement libres, l’un avec un emplacement libre. Des tuiles animaux écartés sont utilisées face cachées pour combler les camions comme indiqués)


Déroulement du jeu

A son tour de jeu, un joueur peut :

1Piocher

Piocher une tuile animal et la poser sur l’emplacement libre d’un camion

2Effectuer une opération commerciale

Pour une pièce : Déplacer un animal ou une boutique à l’intérieur de son zoo ou échanger tous les animaux d’une même espèce contre ceux d’une autre espèce entre deux endroits de son zoo.
Pour deux pièce : défausser une tuile animal de son établer ou acheter un animal adverse stocké dans l’étable (une pièce va à l’adversaire, l’autre à la banque)
Pour trois pièce :Acheter un nouvel enclos (celui ci est retourné face visible)

3Prendre un camion

Lorsqu’il effectue cette action, ce joueur ne participera plus à la manche en cours.
Le chargement du camion est déchargé par le joueur dans son zoo (enclos ou étable).
Chaque enclos ne peut contenir qu’un type d’animal
Si un reproducteur est posé dans un enclos contenant un reproducteur de sexe opposé, un petit né immédiatement de leur union (pions ronds).


Fin de la manche

La manche s’achève lorsque tous les joueurs ont pris un camion. Le joueur ayant choisi un camion en dernier entame la manche suivante.


Fin de partie

Lorsque le sac est vide, on finit la manche en cours avec la pile de 15 tuiles placées sous le jeton rouge.
Chaque joueur comptabilise ses points de la façon suivante :

Sur chaque enclos figurent deux nombres de points.

1un enclos complet rapporte le plus grand nombre.
2un enclos où ne reste qu’une seule place libre rapporte le plus petit nombre de points.
3si il y a plus d’un emplacement libre, l’enclos rapporte 1 point par animal à condition qu’une boutique soit installé près de ce dernier.
4Chaque type de boutique différente placées près des enclos (hors étable) rapporte 2 points.
5Chaque type d’animal ou boutique placées dans l’étable fait perdre 2 points.

Le joueur ayant le plus de points remporte la partie.



un bon jeu !


tous les animaux du monde...
Zoloretto mérite amplement le spiel der jahre 2007, prix allemand qui chaque année consacre le meilleur jeu grand public.

Avec ses règles simples expliquées en une poignée de minutes, son thème accrocheur, sa mécanique fluide de « stop ou encore » et son matériel élégant, Zooloretto a tout pour plaire.

Surtout que derrière sa simplicité se cache un jeu plus subtil qu’il n’y paraît au prime abord… un jeu où la notion de timing s’avère primordiale et où les anodines opérations commerciales permettent de changer le rythme du jeu et de passer la main au joueur suivant.

Reprenant dans ses grandes la mécanique de Coloretto, on ne peut pas dire que Zooloretto soit une réelle innovation ludique malgré certain ajouts qui le rende subtilement différent.
Assez « méchant » pour un jeu familial (les interactions gentillette du stop ou encore laissant place à une recherche de pourrissement du chargement des camions afin qu’il soient peu attractifs pour les autres joueurs) n’en reste pas moins un jeu plaisant ou petits et grands, joueurs débutants ou invétérés pourront jouer avec un même plaisir…

Malgré des atouts indéniables, Zooloretto est pourtant inutilement complexe. Devant la pureté de Coloretto, Zooloretto semble parfois inutilement boursouflé. Les ajouts enrichissent certes leu jeu, le rendant stratégiquement plus riche, mais cela au détriment d’une certaine fluidité. Et si le matériel est très joli on perd en lisibilité ce qu’on gagne en esthétisme… Reste un habillage thématique accrocheur, point faible de son petit frère Coloretto.

Zooloretto n’en reste pas moins un bon jeu, même si Coloretto me semble bien plus réussi… Et le prix, 27 euros pour Zooloretto et 6€90 pour Coloretto ne jouera pas en sa faveur…
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.