Haut de page.

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Millénium



Fiche descriptive

Policier

Millénium

Stieg Larsson

Actes Sud

Juin 2006

Chroniques
Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
mise en bouche

Les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes
La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
sur un rythme échevelé
La reine dans le palais des courants d'air
la théorie du complot

Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documnts cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu'il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes.
un bon bouquin !


mise en bouche
Ca commence comme une valse lente avant que tout ne s’accélère… Le rythme de ce premier opus de la très populaire série Millénium est d’une certaine lenteur. C’est doucement que les personnages entrent en scène et, plus qu’une intrigue qui se déroule, ce sont des êtres qui se révèlent au fil des pages. Avec un style sobre et efficace, Stieg Larsson parvient néanmoins à captiver le lecteur, à le pousser à lire un nouveau chapitre, puis un de plus…

Plusieurs personnages prennent les commandes de ce récit, nous confiant les états d’âmes et nous invitant à les suivre. Ils ne se connaissent pas mais on sait évidemment que leur vie va se télescoper et qu’ils sont les pièces éparses d’un puzzle complexe et ludique dont la dernière pièce, à l’instar d’une clef de voûte, charpentera le récit, l’éclairant d’une lumière nouvelle.
Le vernis policé qui recouvre la peinture sociale de la société nordique se craquèle rapidement pour laisser place à l’horreur et au sordide, faisant exploser les tabous…
Parmi cette galerie étoffée de portrait, il va de soit que le personnage de Lisbeth Salander, une jeune femme asociale possédant des qualités peu communes, est pour beaucoup dans l’attrait qu’exerce ce premier tome sur les lecteur.

Sorte de Cluedo, de mystère de la chambre jaune à grande échelle et à rebours, l’histoire est en elle-même très bien construite. Le prologue donne le ton et indique au lecteur quel est le noyau central de ces multiples intrigues qui se déroulent et se nouent au fil des pages.

Sans être exceptionnel, ce premier tome se laisse lire et peut être considéré comme un prologue au second opus de la trilogie. Les principaux protagonistes étant déjà en scène, l’intrigue pourra démarrer sur un tout autre rythme. D’ailleurs, à bien y réfléchir, sans doute que la trilogie Millenium n’en n’est pas une, ces trois opus ne formant au final qu’une seule et même histoire éditée en trois tomes, tant ils semblent former un tout.
Le Korrigan


un chef d'oeuvre!


Les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes
Je ne sais pas trop comment décrire ce livre tellement il y a d'éléments à prendre en compte.

Déjà, le prologue est super intriguant, pour un premier pied dans l'histoire, ça donne l'eau à la bouche. Ensuite, c'est un style d'écriture très fluide, vraiment très facile et agréable à lire, malgré les sujets abordés quelques fois (l'économie et le monde de la finance suédois, c'est pas ma tasse de thé ).

L'auteur prend son temps, aussi bien pour planter le décors et instaurer l'ambiance que pour présenter ses personnages. Quand, dans un autre livre on aurait été dégoutés d'autant de détails et d'explications, ici on éprouve seulement le plaisir de plonger encore plus loin dans cette histoire et d'en savourer les moindres recoins.

En ce qui concerne l'enquête, le début est super frustrant, car on a beau la tourner dans tout les sens, on ne voit pas comment elle pourrait se terminer. Et grâce à la "lenteur" d'écriture de Stieg Larsson, à chaque indice dévoilé, aussi mince soit il, on a une vraie montée d'adrénaline en voyant les pièces du puzzle s'emboiter petit à petit, pour au final, découvrir la pire des horreurs, un avant goût de l'enfer ...

Pour les personnages,ils sont incroyablement bien travaillés, et personnellement, ma préférée est Lisbeth Salander, avec son passé très sombre et son caractère absolument unique, elle a un je ne sais quoi qui m'attire définitivement. Une adaptation du premier tome est déjà sortie au cinéma, et la suite, La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, sortira sur nos écran courant 2010.

Par Nancy
1000 visages



Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

COPS se propose de vous entraîner dans un proche futur, celui de la Californie des années 2030. Jeune recrue fraîchement émoulue de l'Académie de Police, fils à papa pistonné, ex-fédéral ou vétéran issu de la police ou de l'armée, c'est à vous désormais de combattre le crime sous toutes ses formes au coeur de la Cité des Anges, en intégrant les rangs de l'unité COPS - Central Organisation for Public Security, élite et vitrine d'un LAPD à bout de souffle. ...