Haut de page.

Jolies ténèbres
Jolies ténèbres



Fiche descriptive

Horreur

Tome 1

Fabien Vehlmann, Marie Pommepuy

Kerascoët

Kerascoët

Dupuis

mars 2009

Chronique
Jolies ténèbres
Sombre et dérangeant

Dans les champs, au printemps, une fillette gît, inerte. Est-elle morte ? Qui l'a tuée ? On n'en saura pas plus.

De ci, de là, une minuscule communauté surgit, comme échappée de contes de fées : Aurore, mais aussi l'Orgueilleuse, la Régressive, l'Aventurière, le Prince m'as-tu vu...

Les saisons passent et Aurore, la presque princesse, s'agite toujours pour son petit monde, qu'elle voudrait merveilleux, pour accorder cette improbable assemblée à la nature et aux bêtes qui les entourent. Jusqu'à ce jour d'hiver, où elle devra faire face à un choix amer...
un chef d'oeuvre!


Sombre et dérangeant
Jolie ténèbre est un conte cruel et sublime, envoûtant et dérangeant, un conte pour adulte habillé avec des dessins enfantins. Car si l’amorce de l’histoire possède les attributs du conte de fée, et si la couverture évoque une petite fille dormant paisiblement, on sombre vite dans le un univers plus sombre, dans un cauchemar macabre… car à l’instar du dormeur du val, cette dernière ne se réveillera jamais, foudroyée à l’aurore de sa vie. Elle servira de décor à une étrange tragédie…

Le titre de l’album, délicieuse oxymore, situe d’emblée le problème. Les ténèbres et la mort peuvent aussi receler des beautés cachées. Le dessin à quatre mains de Kerascoët (pseudo derrière lequel se cachent la scénariste Marie Pommepuy et Sébastien Cosset), tout en rondeur respire de vie et contraste avec le thème et ce microcosme macabre. Cela accentue l’aspect tragique de la mort qui nous semble d’autant plus insupportable que la vie semble poursuivre son cours, inexorablement.
Le chamaillerie de ces créatures espiègles et cruelles, émanation possible des différents aspects de la personnalité de la petite fille disparue, rythment l’album autant que les saisons, provoquant tour à tour sourire et dégoût, gêne et émerveillement. Mais ce petit peuple qui s’affère autour d’un cadavre n’est jamais clairement défini. L’historie nous est conté et laisse le lecteur en tisser les derniers fils, en fonction de sa sensibilité et de son imagination… Sans doute est-ce pour cela que les avis sur cet album sont aussi contrastés. Chacun y met un peu de soi… L’héroïne de ce conte de fée qui vire au cauchemar est une sorte de princesse improbable qui perd peu à peu son innocence enfantine et qui est contrainte d’apprendre la cruauté pour survivre.

Jolie ténèbre est un album marquant, dont la première lecture ne peut laisser indifférent. Le subtil mélange de candeur et de cruauté, trouble et bouleverse tout à la fois le lecteur. Cet album est il juste un conte cruel ou une allégorie de la fin de l’enfance et de la perte des illusions? Rien n’est tranché…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Elfirie met en scène les Sans-Ages, des créatures féeriques de quelques centimètres de haut issues des nombreux folklores vivant parmi les hommes qui les ont depuis longtemps oubliés. Ils sont issus des mondes éthérés, sortes d'univers parfaits composés de paysages uniques et infinis où le temps n'existe pas. Mais ces mondes sont isolés les uns des autres, et il n'est possible de s'y déplacer qu'en passant par la Mosaik, que les hommes appellent la Terre. Confrontés au passage du temps et à la variété des paysages terrestres, de nombreux Sans-Ages ont choisi de s'y installer, y taillant des domaines magiques à leur image. S'accordant dans un premier temps avec les humains par le biais du Pacte d'Or, ils ont peu à peu été oubliés par eux, ne vivant plus que dans les légendes et dans l'ombre d'une humanité en pleine ascension qui n'est même plus capable de les voir.