Haut de page.

du soldat inconnu - Crevaison
Une aventure rocambolesque...


Fiche descriptive

Humour

Une aventure rocambolesque...

Tome 5

Manu Larcenet

Daniel Casanave

Patrice Larcenet

Dargaud

Poisson pilote

mars 2009

Chronique
du soldat inconnu - Crevaison
surréaliste

Dans un immense cimetière, perdu au bout du monde, un vieil homme attend. Ses seuls liens avec le monde semblent être les rares pneumatiques qu'il reçoit et les vieux disques de Punk Rock qu'il écoute sur un antique gramophone.

Et pourtant, un matin, surgit un homme, il vient de sortir d'une tombe, c'est le soldat inconnu. Bouleversante comédie noire, Crevaisons voit le reour du tandem Casanave-Larcenet dans une farce tragique qui ausculte au scalpel la folie guerrière.
un bon album !


surréaliste
Si Tardi a choisi le réalisme pour dénoncer l’absurdité de la grande guerre, Larcenet et Casanave ont opté pour le surréalisme et la légèreté. A travers ce cinquième tome des Aventures Rocambolesque, à l’instar de la superbe Ligne de Front, tome 2 de la série, s’attaque au mythique soldat inconnu et écornent quelque peu sa légende, ce dernier perdant d’ailleurs ce qui faisait paradoxalement son identité : son anonymat.

Après la première guerre mondiale, est venue la seconde, puis toutes les autres… Les morts se sont fort logiquement accumulés et l’Etat, dans sa grande mansuétude, a adopté de nombreuses lois aussi absurdes que totalitaires dont l’esprit est de bannir tout ce qui est inutile et de ce fait considéré comme une perte de temps (ciné, musée, livres, disques, consoles de jeu, culte des morts…)…

Le décor de cette fabulette n’est qu’un immense cimetière qui s’étend au-delà des murs de celui où officie Ebenezer Raidart, vénérable vieillard, gardien de cimetière bien ennuyé de par ce que l’administration néglige l’envoie de rations de survie. Contraint de se nourrir de petits rongeurs grillés au feu de bois, fan de punk, ce dernier va voir son train train quotidien chamboulé par l’arrivée inopportune du plus célèbre des inconnus français, le soldat éponyme, le Lieutenant de Groin-Embrenne… Le symbole en prend un coup…

Cette petite histoire est un hymne à la vie (qui prend curieusement place un cimetière) et à à tous es petits riens qui au final lui donne sa saveur et son intérêt… Poétique, drôle et surréaliste, Crevaison se laisse lire avec plaisir et délectation…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.