Haut de page.

Honneur et Police
Il était une fois en France...


Fiche descriptive

Histoire

Il était une fois en France...

Tome 3

Fabien Nury

Sylvain Vallée

Glénat

Octobre 2008

Chroniques

En cette période noire de l’Occupation, le ferrailleur félon Joseph Joanovici a un gros problème : il a trop d’argent... Un argent pas toujours très propre. Un argent obtenu à force de compromissions avec les allemands. Mais qu’il pourrait être assez facile de blanchir efficacement. En l’investissant dans la Résistance, par exemple...
un chef d'oeuvre!


un personnage trouble
Joseph Joanovici était de son vivant un personnage improbable qui résumait par sa personne une des périodes les plus sombres l’histoire de France… Juif, collaborateur, résistant, illettré, homme d’affaire, salaud, bienfaiteur, opportuniste, calculateur froid, humain, cynique… Il fut tout cela tour à tour et bien souvent à la fois.
Personnalité des plus ambigües, il fit l’objet de nombreux écrits tant il était difficile à cerner.
S’attaquer à raconter la vie de Joseph Joanovici, et qui plus est en BD, était un réel défi que Sylvain Vallé et Fabien Nury ont relevé avec le talent qu’on leur connaît, écrivant une grande fresque ou une personnalité qui connait une ascension fulgurante en frayant avec le crime rencontre l’histoire d’un pays. En cela, cette série s‘inscrit dans la lignée d’Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, ou Il était une fois le Bronx de Robert De Niro. C’est sans doute en hommage à ces sagas que la série fut baptisée ainsi.

Tel un équilibriste, Joseph Joanovici s’efforce de survivre en évitant d’être broyé par les rouages d’une machinerie qu’il a lui-même conçue et mise ne branle. Les auteurs ont su rester neutres face à ce personnage atypique, laissant les lecteurs se faire leur propre opinion sur le bonhomme. Le salaud des premières scènes laisse rapidement la place à un personnage bien plus complexe, plus humains et de ce fait plus touchant… Comme un portrait impressionniste, sa personnalité est composée à l’aide de petites touches sombres et de tâches lumineuses… Il faudra sans doute attendre le sixième et dernier tome de la série pour pouvoir prendre le recul nécessaire pour regarder le tableau dans son ensemble. Jusqu’où est prêt à aller un homme pour protéger sa famille, sa vie et… sa fortune…

On lit les albums de la série comme on regarderait un film noir des années 50 et le style de Sylvain Vallé, à la fois réaliste et caricatural fait merveille. Son sens du découpage frôle la perfection et immerge le lecteur dans l’action de façon saisissante. Graphiquement, c’est un chef d’œuvre qui est en parfaite osmose avec le propos. Sa façon de s’arrêter sur les regards confère aux personnages une expressivité des plus captivantes. Du grand art…

Il était une fois en France est incontestablement une série incontournable à ne manquer sous aucun prétexte.
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.