Haut de page.

La naine aux ectoplasmes
Aspic, détectives de l'étrange


Fiche descriptive

Policier Fantastique

Aspic, détectives de l'étrange

Tome 1

Thierry Gloris

Jacques Lamontagne

Jacques Lamontagne

Quadrants

mars 2010

Chroniques
La naine aux ectoplasmes
un régal!
Deux ch'tits indiens
L’ombre du vampire
Whodunnit à l'Opéra
Phantom of the Paradise

Kathy Wuthering a disparu !

De la plus célèbre des médiums parisiens que consultait le tout-Paris de ce
XIXe siècle, ne reste aujourd’hui que deux globes oculaires sanguinolents.

Auguste Dupin, fin limier et scientifi que pointilleux va faire la lumière sur cette horrible affaire. N’en déplaise au rigoriste «enquêteur phénoménologue», pour y parvenir, Dupin aura besoin de son extravagante assistante, Flora Vernet.
un excellent album!


un régal!
Le talent de Jacques Lamontagne avait éclaté dès le premier tome de la série Druides. La précision de son trait, son sens du cadrage et de la mise en scène et surtout ses couleurs magistrales et sa gestion éblouissante de la lumière avait d'emblée fait sensation...

C'est donc avec un plaisir jubilatoire que nous avons entamé la lecture de la Naine aux Ectoplasmes, premier opus d'une nouvelle série baptisée Aspic, Détectives de l'étrange, et ce d'autant plus qu'elle était scénarisée par le remarquable Thierry Gloris qui, à travers des séries telles que La Licorne, Le Codex Angélique ou Saint Germain, avait su séduire un large public par ses histoires aussi originales qu'inventives...

Aspic entraînent les lecteur dans les ruelles du Paris de la Belle Epoque, où adeptes de spiritismes côtoyaient les inventeurs de génie... Dans le sillage du grand détective Auguste Dupin (personnage imaginé par le grand Edgar Allan Poe qui allait avec lui poser les bases du roman policier moderne), Flora Vernet, extravagante jeune femme pleine de vie et d'énergie, va mener une bien périlleuse enquête .
Baignant dans l'ambiance des roman feuilleton de l'époque, l'intrigue tient le spectateur en haleine, grâce à des personnages haut en couleurs, des dialogues truculents et des rebondissements virevoltants... On retrouve les poncifs du genre, le spiritisme, la société secrète (ici composées de membres éminents sortis de la littérature du XIXième siècle) le grand méchant dont on ne sait rien sinon qu'il semble prêt à tout pour assouvir ses noirs dessins... Mais le tout est conté avec une telle fraîcheur qu'on se laisse happer avec délectation par l'histoire... Sans compter cet humour de carabin qui vient lier de la plus élégante des manière ce coktail jubilatoire...

Délaissant la rudesse des âges sombres de Druides, le trait de Jacques Lamontagne fait une fois de plus merveille. Moins sombre que ses précédent album, son style qui change imperceptiblement : plus en rondeur et tirant parfois vers le cartoon, il est d'une vivacité et d'une fraîcheur fort appréciable. Alors que la colorisation numérique est souvent décriée, jugée souvent (à raison!) trop froide, l'auteur fait ici montre d'une formidable maîtrise de l'outil informatique pour livrer des planches de toute beauté... Fourmillant de détails, ses cases subtilement construites bénéficient de cadrages bougrement efficaces qui soutiennent merveilleusement l'action... Pour les yeux, l'album est un un pur enchantement...

Cet album est une petite perle indispensable tant pour les magnifiques dessins de Jacques Lamontagne que pour le scénario rafraîchissant de Thierry Gloris... Vivement la suite!!!


Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.