Haut de page.

Le Chanteur sans nom
Le Chanteur sans nom


Fiche descriptive

Biographie

Arnaud Le Gouëfflec

Olivier Balez

Olivier Balez

Glénat

1000 Feuilles

2 février 2011

Chronique

Vedette de la chanson des années 30 et 40, le Chanteur sans nom, alias Roland Avellis, chantait masqué d’un loup sur le visage. Ami de Charles Aznavour, bouffon et comptable d’Édith Piaf, toxicomane notoire, cleptomane débonnaire et attachant, le Chanteur sans Nom eut 1000 vies...
un chef d'oeuvre!


passé recomposé d'une gloire oubliée
Le chanteur sans nom est une biographie surréaliste d'un chanteur qui connu son heure de gloire et dont le souvenir s'est peu à peu effacé de la mémoire collective... Mais pouvait-il ne être autrement alors que l'homme chantait masqué et qu'il s'était choisit comme nom de scène « le Chanteur sans nom », comme s'il avait choisi de disparaître...

Alors qu'il est embauché comme intérimaire pour faire le tri dans les boites à souvenirs des personnes disparues dans une maison de retraite de Ris-Orangis, un jeune homme va se lancer sur les traces de l'intriguant Chanteur sans nom... En recueillant de nombreux témoignages de ceux qui l'ont connu et aimé au point de lui pardonner ses innombrables défauts (voleur, menteur pathologique, égoïste, escroc, dépensier...) pour ne garder de lui que ses indéniables qualités, il va composer un portrait contrasté d'un personnage étonnant, bon vivant et blagueur, qui a fuit toute sa vie ses responsabilités et qui laisse de celle ci l'amer goût d'inachevé...
On imagine bien que ce jeune enquêteur en herbe qui ne prononce pas un mot n'est autre que Arnaud Le Gouëfflec et l'idée de lui adjoindre le fantôme de Roland Avellis est particulièrement savoureuse et pertinente... En donnant la parole au chanteur sans nom, le scénariste apporte au récit un relief savoureux où apparaissent les lézardes de ce personnage haut en couleur qui a brûlé sa vie et son talent et a côtoyé les plus grands, tels Aznavour ou la môme Piaf dont il partagea les débuts difficiles... Il devint plus tard l'amuseur de Piaf, le seul à la faisait rire après la mort de Marcel Cerdan, et il horripilait la fourmi travailleuse qu'était Aznavour, lui qui n'était que cigale...

Le trait de Olivier Balez, ses encrages épais et sa mise en couleur discrète et pleine de retenue, servent admirablement bien ce récit touchant et plein de fantaisie à la limite du surréalisme...

Le Chanteur sans nom est un album impressionnant de maîtrise à la structure aussi audacieuse qu'efficace. Il y a quelque chose d'émouvant dans la vie de cet inconnu illustre a vécu sa vie à fond en passant malgré tout à côté de l'essentiel... Difficile de rester insensible à ce récit empreint de nostalgie et de mélancolie et dont les dernières pages s'avèrent bouleversantes...

Un coup de coeur pour cet album qui donne une furieuse envie d'écouter quelques chansons de l'artiste...
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.