Haut de page.

Les chiens du Weltraum
Skraeling


Fiche descriptive

Anticipation

Skraeling

Tome 1

Thierry lamy

Damien Venzi

Damien Venzi

Ankama Editions

Kraken

10 février 2010

Chroniques

Thriller politique en pleine apocalypse totalitaire

Köstler était un excellent soldat dévoué corps et âme au WeltRaum, l’Etat totalitaire qui gouverne son pays. Jusqu’au jour, où lors d’une terrible bataille, il découvre à son tour la peur de la mort… Cette émotion, véritablement nouvelle pour lui, va remettre en cause son engagement dans l’armée. Malheureusement pour Köstler, les choses se compliquent : il est muté dans la plus cynique, brutale et fanatique de toutes les unités : les Skraelings !
un chef d'oeuvre!


Glaçant, sombre et dérangeant
Skraeling est un album époustouflant signé par deux auteurs talentueux, Thierry Lamy et Damien Venzi qui ont déjà signé ensemble le Profileur (Septième Choc), une inquiétante plongée dans l'univers des serial killer.

Les chiens du Weltraum, premier album de la trilogie Skraeling, nous plonge dans l'univers sombre et oppressant d'un état totalitaire qui évoque immanquablement les horreurs du nazisme et du stalinisme, réunis pour le pire par une sinistre alchimie.

L'incroyable dessin de Damien Venzi explose immédiatement au visage du lecteur. Il l'immerge d'emblée dans un univers glauque et violent et l'enserre dans un étau étouffant dès les premières pages du récit. Avec un style très affirmé et une colorisation de haute tenue, il lance le lecteur dans la boue et le sang, le contraignant à suivre le soldat Köstler, chien de guerre dévoué corps et âme au Weltraum... La froideur de certaines planches est saisissante et renforce le caractère déshumanisé de cet état totalitaire qui écrase les peuples sous sa botte...

Le scénario est à la hauteur du dessin : il se propose de suivre l'itinéraire d'un soldat programmé pour exécuter froidement les ordres de la hiérarchie. Bien que considéré comme un sous-homme par le régime en place, son dévouement et son exemplarité au combat le font remarquer de ses supérieurs et maîtres qui envisagent de lui faire intégrer la prestigieuse unité des Skraelings, les soldats d'élite du régime, le fer de lance de la propagande de cet état fasciste... Mais des réminiscences de son enfance vont peu à peu ressurgir, déchirant le voile de mensonge tissé par le régime pour reprogrammer ces enfants des populations asservies et en faire de parfait petit soldats entièrement dévouée à la cause de leurs maîtres... Car ce n'est pas tant les atrocités de la guerre ou la description froide d'un état totalitaire que se proposent de narrer les auteurs mais le combat intérieur d'un soldat qui prend peu à peu conscience de ce qu'il est, de ce qu'il a été, et des murs de mensonges qui ont été érigés autour de lui, telle une forteresse invisible...

Ce premier tome (de 108 pages!) marque le début d'une trilogie plus que prometteuse qui met en place un univers glaçant, sombre et dérangeant, s'inspirant des périodes de sinistre mémoire de notre histoire pour dépeindre un avenir plus inquiétant encore... Ankama édite là un BD d'exception qui devrait faire date... Chapeau bas à ces deux jeunes et talentueux auteurs qui n'ont sans doute pas fini de faire parler d'eux... L'un des coups de cœur de ce début d'année, aussi brillant qu'inattendu...
Le Korrigan


un bon album !


Une plongée dans la violence
L’univers uchronique de Skraeling nous propose une société violente, conquérante, directement calquée sur le tristement célèbre modèle nazi. La guerre fait rage depuis très longtemps. Alors que certaines classes sociales de la population sont contraintes de servir de chair à canon, la « race supérieure » intègre les unités d’élites. Le scénario violent de Thierry Lamy créé un monde bien particulier. En effet, une société oppressante telle que celle mise en scène dans Skraeling se prête parfaitement aux histoires et aux relations humaines. Les rapports de force entre « races » sont clairement exposés. La réflexion sur l’avenir de l’humanité est présente tout au long de l’album. Si les références au nazisme sont évidentes, Thierry Lamy va plus loin. Ici, le récit tend plus vers la science fiction en s’appuyant sur des codes visuels et contextuels d’une époque. La noirceur de cette société fondée sur la guerre est magnifiquement mise en avant par le trait de Damien Venzi. Avec un style graphique savamment maitrisé, les cases très sombres, où inversement d’un rouge acide, s’adaptent parfaitement à l’ambiance voulue par Thierry Lamy. L’esthétique générale de l’album est très travaillée : les détails, les vues d’ensemble, les cadrages, les armes et les personnages font l’objet d’un traitement soigné. Skraeling est un album dense et riche, trop peut-être. Si ce premier tome pose les bases d’un univers de cauchemar, on peut espérer que les deux tomes suivants seront moins confus.

par François DUCLERMORTIER
1000 visages

un chef d'oeuvre!


Chronique de la haine et de l'asservissement
J'avais été attiré lors de la preview par le graphisme et la colorisation, qui ne correspondent pas spécialement à ce que j'achète en règle générale, mais qui donnaient une ambiance vraiment spéciale, presque envoutante.

J'ai donc franchis le pas même si je craignais d'avoir à faire à un "simple" récit guerrier (allez, disons-le, un peu "bourrin").

Que nenni! Certes la guerre, la violence, la barbarie sont omniprésentes. C'est très noir et même glauque. Mais c'est raconté avec talent, avec une mise en scène parfaitement maîtrisée. L'approche par le biais des émotions et de la psychologie du personnage est originale et contribue à ramener de l'humanité dans ce monde qui en semble totalement dépourvu.

Et effectivement le dessin et un travail étonnant sur les couleurs collent superbement à l'histoire faisant de ce 1er tome une totale réussite. Le graphisme parvient totalement à exacerber les émotions et les ambiances du récit.

Quelle belle surprise! Ne vous laissez pas rebuter par le coté guerrier. C'est dur, c'est violent mais ce n'est surtout pas gratuit: tout est mis au service d'une histoire qui s'annonce comme extrêmement solide.
mome



Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.