Haut de page.

Le discours
Les Enfants de Jessica


Fiche descriptive

Thriller

Les Enfants de Jessica

Tome 1

Luc Brunschwig

Laurent Hirn

Laurent Hirn

Futuropolis

6 mai 2011

Chroniques

L’histoire des USA n’est plus tout à fait la même, depuis l’improbable entrée en scène de Jessica Ruppert sur l’échiquier politique américain. Personnage aussi populaire que controversée, devenue Ministre des Affaires Sociales d'un gouvernement démocrate, Jessica s’apprête à annoncer devant le Congrès 200 mesures qui devraient faire des Etats-Unis un pays à la pointe du social et de l’écologie. Sortir de l'économie de marché et de la mondialisation, mais à quel prix? Neuf ans après la fin du Pouvoir des Innocents, Luc Brunschwig reviennent avec la suite de cette série culte, à paraître le 6 mai 2011.
un chef d'oeuvre!


Comme une évidence
Le Pouvoir des Innocents fait partie de ces séries dont on ne sort pas indemne et qui ne laisse pas le lecteur indifférent. En proposant une suite à cette série emblématique (et à notre avis incontournable), les auteurs pouvaient être suspectés de surfer sur le succès de la série mère pour proposer décliner le thème en plusieurs spin-off... Et pourtant, il suffit de se plonger dans les premières pages de ce premier tome pour comprendre combien ce prolongement semble couler de source... En s'inscrivant dans la lignée du Pouvoir des Innocents, les auteurs apportent aux lecteurs une réponses plausible aux question s qui l'assaille à la fin du cinquième tome : l'élection de Jessica Ruppert à la mairie de New-York valait-elle tous ces sacrifices? Son action permettra-t-elle de changer durablement la société grâce à sa foi en l'être humain? Quels obstacles trouvera encore sur son chemin pour cette chantre de la solidarité mue par une foi inébranlable en l'homme?

Une fois encore, les auteurs parviennent à parler de l'individu au coeur d'une société en mouvement tout en conservant une fluidité narrative impressionnante de maîtrise. Comme la majorité des américains, le lecteur attends le discours de la toute nouvelle ministre des affaires sociales et ses 200 propositions humaniste dont on devine qu'elles vont faire grincer les dents des néo-conservateurs alors que le plus grand nombre vit sur la brèche, la crise économique ayant considérablement accentué les inégalités entre les riches et pauvres... Dans le gouffre béant qui les séparent désormais, la violence s'immiscent, insidieusement tout d'abord, avant de se déchaîner... L'uchronie concoctée par Luc Brunschwig entre en résonance avec l'actualité proche, conférant plus de force encore à récit époustouflant.

Côté dessin, on retrouve le trait sobre et précis de Laurent Hirn qui, sans fioritures inutiles, n'a pas son pareil pour trouver le cadrage approprié à chaque scène et focaliser l'attention du lecteur sur l'essentiel. Ce dessinateur a un incroyable talent qui ne cesse de se développer au fil de ses albums. Chaque nouvelle publication étant meilleure que la précédente qui, déjà, plaçait la barre très haute... Sa colorisation, toute en subtilités et en nuances, souligne à merveille l'ambiance de chaque séquence, révélant les émotions ressenties par les différents protagonistes avec une aisance déconcertante et facilité désarmante.

Luc Brunschwig et Laurent Hirn réussissent le tour de force de proposer une suite à cette série emblématique qu'est le Pouvoir des Innocents, suite non seulement crédible, mais qui s'impose au lecteur comme une évidence... Ce premier spin-off est incontestablement une réussite et gageons que le second, Car l'Enfer est ici (story-boardé par Laurent Hirn et mis en image par le non moins talentueux David Nouhaud), le sera tout autant...
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.