Haut de page.

Georges et la Mort
Georges et la Mort


Fiche descriptive

Humour

Blaise Guinin

Blaise Guinin

Robin Guinin

12bis

27 octobre 2011

Chronique
Georges et la Mort
Trompe la Mort

Ce jour là, La Mort devait abattre sa faux sur Georges, un musicien.

Malheureusement, elle tomba sous son charme et fut incapable de le tuer ! Par amour pour ses chansons, elle prit le risque de l'épargner. Qui pouvait donc bien se cacher derrière Georges, ce moustachu qui ne se sépare jamais de sa pipe et de sa guitare ? Comment pouvait-il réussir à émouvoir quelqu'un comme la Mort ?
un chef d'oeuvre!


Trompe la Mort
Y'a tout à l'heure trente ans de malheur que le Grand Georges cassait sa pipe et nous quittait pour faire du pédalo sur la vague en rêvant, non loin de la plage de la corniche. Lui qui avait tant nargué la camarde avait finit par succomber à son implacable faux... C'est du moins ce que dit l'histoire officielle car, nous allons le voir, Trompe la Mort avait plus d'un tour dans sa guitare!

Tout commence au 9 impasse Florimont en 1947... Là, un jeune homme gratte sa guitare en chantant des chansons... Il ne sait pas que derrière lui la faucheuse s'avance déjà pour le faire passer de vie à trépas. Mais cette dernière n'est pas de marbre et se laisse séduire par les ritournelles du chanteur... de strophes en strophes et de vers en vers, elle n'est plus vraiment décidée à l'envoyer dans l'au-delà, malgré les remarques désobligeantes d'un chat qui passait par là...

On va donc suivre le chanteur, de sa début difficiles à sa carrière balbutiante qui le conduira sur le chemin de la renommée et de la reconnaissance. Bien sûr, la camarde doit poursuivre son office, tuant ça et là, mais le cœur n'y est plus... D'autant qu'elle se brouille avec Georges, ne pouvant retenir sa faux de trancher la fragile existance des proches de Georges... Mais jusqu'à un funeste 29 octobre 2011, elle épargnera le chanteur...

Drôle, poétique, ce récit surréaliste truffé de références aux chansons de Brassens est un réel délice.
Georges et la Mort est un hommage savoureux et truculent à l'oeuvre de ce poëte et chanteur dont les mots furent portées de brillantes façon par des musiques en apparence (et en apparence seulement!) simpliscimes... Le trait léger et poétique de Blaise Guinin immerge d'emblée le lecteur de le monde de Georges où les cognes, punaises de sacristies, gorilles et autres cannes prennent vie l'espace d'un album touchant et poétique...

Un album hors norme, peut-être l'un des plus charmant hommage fait au chanteur qui bien que disparu est encore bien présent avec ses chansons si délicieusement iconoclastes...
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.