Haut de page.

Les Piliers de la Terre : le Jeu de Cartes
Les Piliers de la Terre : le Jeu de Cartes


Fiche descriptive

Jeux familial

Filosofia

Michael Rieneck

Michael Menzel

3 à 4

30 mn

décembre 2012

Chronique
Les Piliers de la Terre : le Jeu de Cartes
Sur le chantier de bataille

Angleterre, début du 12e siècle. La construction de la plus grande cathédrale a commencé et vous êtes au centre des activités!

Une partie se joue en 5 manches de 9 à 10 mains chacune. Les joueurs tentent de remporter les mains à l’aide de leurs artisans et de leurs ressources. Les matériaux remportés peuvent être transformés en points de victoire.

Le joueur qui marque le plus de points l’emporte.
un bon jeu !


Sur le chantier de bataille
Les Piliers de la Terre -le jeu de cartes- propose aux joueurs d'incarner les maître d'oeuvre du chantier d'une chathédrale avec des mécanismes empruntés à la bataille sur une thématique plaquée mais convaincante.

5 cartes Artisan par joueur (de valeur 2,4,6,8 et 10)
15 cartes neutres (noir)
1 cartes Aide de jeu par joueur
4 cartes Compteur de Ressources par joueur (sable, bois, pierre, métal)
5 cartes Avantage (brun)
1 bloc-notes



de la mise en place...

Chaque joueur incarne un maître d'oeuvre d'une couleur donnée.
Les cartes sont mélangées et distribuées. A chaque manche une carte *** ouvrier spécial est ajoutée aux cates.
Les compteurs de sable, bois et pierre métal sont mis sur un.


du déroulement...

Le premier joueur entame la levée avec une carte de son choix. Comme à la bataille, il n'y a aucune obligation de jouer une carte de couleur particulière. Le joueur ayant joué la carte de plus forte valeur (en cas d'égalité, la dernière carte jouée de plus haute valeur l'emporte) remporte théoriquement le plis. Théoriquement car si le plis a été remporté avec un artisan appartenant à un autre joueur, c'est ce dernier qui remporte le plis!

On procède ainsi jusqu'à la dernière levée. Ensuite, chaque joueur peut transfomer ses ressources (y compris celles collectées au cours de cette manche) en points de victoire à l'aide des ouvriers collectés au cours de cette manche. Certaines cartes apportent bonus ou malus et chaque ouvrier de sa couleur collecté rapporte un point supplémentaire. A l'issue d chaque manche, chaque joueur ne peut conserver que 3 ressources.

En fin de partie (normalement au bout de cinq manches), le joueur ayant marqué le plus de points remporte la partie...


de l'avis

Les Piliers de la Terre -le jeu de cartes- s'avère être est une variation élégante autour des mécanismes de la bataille. L'idée des ouvrier qui permettent (ou contraignent) de faire remporter un plus à un autre joueur est un mécanisme élégant aux implications stratégiques multiples. Se défausser des cartes artisans d'un autre joueur pour que ce dernier ne les enrôlent pas, donner des points négatifs au joueur menant la partie, s'attribuer des cartes intéressantes lorsqu'un joueur a pris la main avec une carte vous appartenant...

Simple, élégant, et bien pensé, l'originalité réside aussi et surtout dans la façon dont sont utilisées les levées. Ici, nulle question d'acculer les plis pour augmenter son capital de carte ou de marquer directement des points pour telle ou telle carte! Certes, comme dans tous jeu de levée, c'est le contenu des plis qui a son importance, mais seule, une carte n'a intrinsèquement aucune valeur. Les joueurs devront s'efforcer d'associer ressources et artisans pour scorer, gérer leur capital de ressources et perturber le chantier de ses adversaires en les privant de ressources et d'artisans.

Ajoutons à cela des cartes spéciales (à jouer obligatoirement en fin de manche mais qui rapporte au joueur de nombreux avantage ou la carte roi, la plus puissante du jeu, qui annule le plis en cours et le réserve à l'hypothétique joueur ne faisant aucun plis au cours de la manche...

Les illustrations, signée Michael Menzel qui avait déjà signé celle du jeu de plateau (et celle de Andor, Atlantys ou d'À l'Ombre des Murailles) sont toujours aussi séduisante, immergeant le joueur dans cette époque lointaine qui vit s'ériger ces incroyables édifices de pierre.

Au chapitre de regrets, on retrouve le trop récurent problème du choix des couleurs empêchant les daltoniens de jouer au jeu alors qu'une petite signalétique iconographique indiquant la famille de carte aurait aisément contourné ce problème. Les daltoniens représentant près de 10 % de la population masculine, on se demande toujours pourquoi les designers ne prennent pas en compte ce paramètre dans la conception de leur jeu!


en conclusion...

Les Piliers de la Terre -le jeu de cartes- est un sympathique jeu de carte de Michael Rieneck (Cuba, Der Hexer von Salem, Le Tour du Monde en 80 Jours...) est un sympathique jeu de carte prenant et original qui se révèle rapidement comme un subtil jeu de pli. Si la thématique est quelque peu plaquée sur une mécanique parfaitement huilée, elle reste dans l'esprit du jeu de plateau éponyme (artisans oblige), tout en s'avérant bien plus léger et plus grand public...


On aime...

la façon de remporter les plis
l'idée d'utiliser les plis pour réaliser des actions
les superbes illustrations


On n'aime pas...

injouable pour un daltonien
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.