Haut de page.

RAS [1/2]
RAS


Fiche descriptive

Humour

RAS

Tome 1

Lénaïc Vilain

Lénaïc Vilain

Lénaïc Vilain

Editions Poivre & Sel

Romarin

7 février 2013

Chronique

Lénaïc Vilain nous raconte ici sa vie d’avant. Quand il était veilleur de nuit dans un grand hôtel de luxe sur Paris. Son embauche, son arrivée et ses premiers contacts avec les collègues. Ses longues heures d’attente à l’entrée. Ses longues promenades dans des couloirs désespérément vides. Et toujours Rien à Signaler. Sauf parfois.
un bon album !


autobiographique mais décalé
Lénaïc Vilain est auteur de BD sans emploi. Cherchant un boulot, il postule pour un poste d’agent de sécurité dans un hôtel de luxe (mais pas de charme) de Paris. Ce faisant, il ne pensait sûrement pas y rester six ans… ni même huit heures en fait…

Ce premier album nous conte ses longues nuits de garde et de veille, où il ne se passe jamais rien… ou presque… Tout commence par un banal entretien d’embauche qu’on devine bref. Puis, après une longue formation d’une poignée de minute au PC de sécurité de l’hôtel (situé dans le parking souterrain), voilà qu’il commence son nouveau travail à l’entrée de l’hôtel, avant de se perdre dans les méandres labyrinthiques des coulisses du grand hôtel d’où il commence sa première ronde… Longues heures de solitude insondables, entrecoupées de bâillements, de lutte contre fatigue et les courants d’air, de rencontres éphémères de clients surprenants, de bruits interlopes surpris derrière une porte, de nombreuses portes entrouvertes et qu’on referme pour se donner l’illusion d’être utile, de contemplations de Paris by night, de petits tracas et de grands drames… et de routine aussi, surtout...
L’album concentre plusieurs nuits de veille mais la structure de l’album les présente comme une grande parenthèse du crépuscule jusqu’à l’aube. L’auteur porte un regard à la fois drôle et mordant sur ces nuits de solitudes en tant qu’agent de sécurité… Le trait acéré mais néanmoins plein de sensibilité de Lénaïc Vilain rend son personnage particulièrement attachant.

RASest récit autobiographique décalé décrivant avec finesse et perspicacité le microcosme d’un hôtel de luxe parisien lorsque tout le monde dort… ou presque… C’est dans ce « presque » que réside tout l’attrait de ce récit et c’est avec un réel plaisir que l’on le suit comme son ombre Lénaïc dans ses pérégrinations nocturnes, découvrant un métier méconnu sous un angle très particulier…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.