Haut de page.

Rialto
Rialto


Fiche descriptive

Jeux familial

Pegasus Spiele

Stefan Feld

Andreas Resch

2 à 5

60 mn

avril 2013

Chronique

Venise est connue pour ses ponts et ses gondoles - et c'est le propos de ce jeu.
Prenez le rôle d'un noble vénitien, placez vos conseillers municipaux dans les districts importants, et construisez des bâtiments et des ponts pour accéder au pouvoir et acquerir de l'influence.

La valeur d'un quartier dépend de la manière dont il est connecté avec d'autres quartiers - de sorte que le joueur qui place le mieux ses conseillers, construit les bâtiments les plus prestigieux et les ponts les mieux placés deviendra l'éminence grise de Venise!
un excellent jeu!


Fable de Venise
En quelques années, Stefan Feld est devenu un auteur incontournable pour tout amateur de jeux de société. Par ses règles simples mais élégantes, offrant de nombreuses subtilités ludiques, il a su séduire tant les joueurs occasionnels que les geeks. Il revient cette fois avec Rialto, un jeu prenant pour cadre la Sérénissime.
Venise… La cité des Doges n’en finit plus d’inspirer poètes (tel que l’écrivait Baudelaire) et romanciers, cinéastes et, pour ce qui nous concerne, auteurs de jeux…

des règles et du matériel

La lecture des règles est une fois de plus un agréable moment. Bien écrites, d’une rare fluidité, rehaussées d’exemples bien pensées, elles ne souffrent d’aucunes zones d’ombre. Les mécanismes principaux évoquent par certains aspects le chef d’œuvre de Aaron Weissblum et Alan R. Moon (j’ai nommé San Marco), tout en étant un lointain cousin Kahuna de Günter Cornett, pour ses luttes pour la majorité. Mais, on s’en doute, le tout est assaisonné avec une savoureuse sauce Feld.
Rapidement digérées, les règles s’expliquent avec aisance mais cache, Stefan Feld oblige, de multiples subtilités ludiques…
Le matériel est de qualité, de même que les illustrations soignées d’Andreas Resch . Seul petit bémol, la piste de score, peu claire, qui peut prêter à confusion.

contenu de la boîte

Un plateau de jeu figurant Venise et ses six quartiers
5 plateaux personnels
77 cartes
18 conseillers dans chacune des 5 couleurs
2 compteurs par joueurs
1 marqueur de quartier
60 tuiles bâtiments (5 de chaque type)
6 tuiles pont et 6 tuiles gondole
30 pièces d’or
6 marqueurs de tour
2 tuiles bonus


du déroulement du jeu

Après une mise en place plutôt rapide car clairement exposée dans les règles, les joueurs peuvent rapidement entrer dans le vif du sujet…
Le jeu se déroule en six tours, chaque tour comportant trois phases…

Phase I : Acquisition de cartes

Chaque joueur va choisir un lot de 6 cartes et prendre deux cartes dans la pioche. Ils peuvent activer des bâtiments verts (qui influencent le nombre maximum de cartes en main et permet d’en acquérir de nouvelles) en posant une pièce sur ces derniers.

Phase II : Enchères

Les joueurs vont participer à six phases d’enchères à l’aide des cartes de leurs mains. Ils pourront en outre activer les bâtiments jaunes (qui influencent la phase d’enchère).

Phase III :Activation des bâtiments bleus

Au cours de cette phase et à l’aide de leurs ducats, les joueurs pourront activer les bâtiments bleus qui apportent des avantages plus structurels (points de victoire, progression sur la piste Doge, amélioration de bâtiments, enrôlement de conseillers).

Fin du jeu

A l’issue des 6 tours de jeux, on procède au décompte. Les joueurs marqueront des points en fonction de leur influence dans chaque quartier et de la valeur de ce quartier, du nombre de ducats et de conseillers présents sur leur plateau perso et des bâtiments construits par chaque joueur.


un nouveau grand jeu signé Feld

Chaque nouveau Feld est une perle ludique comme pouvait l’être autrefois chaque nouveau jeu de Knizia. Rialto occupe un créneau situé entre le jeu familial (auquel il emprunte les règles simples et fluides) et le jeu de geek pour les subtils engrenages ludiques qui s’imbriquent parfaitement les uns dans les autres. Les différentes façons de scorer induisent différentes stratégies dont aucune n’est à elle seule payante. Excellent à deux joueurs comme à plus, ce jeu d’enchères (qui n’en n’est pas vraiment un ) de placement et de majorité devrait enthousiasmer joueurs occasionnels comme joueurs invétérés.
Comme dit plus haut, on retrouve l’essence du mécanisme principal de San Marco avec ces différents lots de cartes qui seront utilisés pour les pseudos enchères lors de la phase II. Pourtant, contrairement à San Marco, c’est le hasard qui constitue les lots. De plus, stricto-sensus, ce ne sont pas réellement des enchères puisque chaque joueur bénéficiera d’avantages au prorata du nombre de cartes jouées… Mais le joueur ayant joué le plus de cartes aura un avantage substantiel sur les autres, un bonus pour le moins intéressant… La piste des Doges, qui indiquent l’influence que les joueurs peuvent avoir sur le Doge qui tranche les éventuelles égalités, introduit un préalable aux enchères particulièrement savoureux. L’influence subtile des bâtiments sur la main des joueurs et sur la façon de gérer les enchères apporte une foule d’options ludiquement riches et enthousiasmantes.
Le plateau de jeu s’avère très bien conçu, à la fois élégant et fonctionnel, ne manquant pas de rappeler de façon schématisée les différentes phases de jeu…
Au chapitre des regrets, on notera l’absence d’un petit récapitulatif expliquant les divers avantages et bonus des différentes enchères, bien que cela soit réellement utile que pour les toutes premières parties…
Si le jeu est parfaitement jouable à deux avec les règles de base, l’auteur a concocté une variante introduisant un joueur neutre qui le pimente de façon convaincante sans l’alourdir outre mesure.
Ce nouveau Stefan Feld rempli parfaitement ses promesses avec ses règles fluides, élégantes et pleines de subtilités, son matériel et ses illustrations de qualité, sans oublier les multiples stratégies à mettre en œuvre et la thématique toujours aussi captivante de Sérénissime.


On aime...

les règles fluides et bien écrites
le matériel bien pensé
l’interaction entre les joueurs
le mécanisme de pseudo enchère


On n'aime pas...

la piste des score qui manque de clarté
l’absence de récapitulatif d’enchère
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.