Haut de page.

Catane, le jeu de carte
Catane


Fiche descriptive

Jeux familial

Catane

Filosofia

Klaus Teuber

Michael Menzel

2 à 4

30 mn

2012

Chronique
Catane, le jeu de carte
catanadry

Comme dans le jeu de plateau Catane, vous devrez recruter des chevaliers et construire routes, colonies et villes à l’aide de différentes ressources. Mais prenez garde, car vos adversaires pourront voler vos routes et vos chevaliers ! Vos points de victoire ne seront donc jamais assurés ! Parviendrez-vous à coloniser Catane plus vite que vos adversaires ?
un bon jeu !


catanadry
catanadry
Catane, le bestseller de Klaus Teuber, Spiele des Jarhe en 1995 semble pouvoir se décliner à l’infini. Après les colons de Catane sur les mers, les marchands et autres barbares, les Villes & Chevaliers, les colons de Nuremberg, les colons des cavernes, les scénarios (brillants) historiques, Catane chez les Mormons, les (excellents) colons à Rome, les Colons jeu de cartes à deux joueurs et son tombereau d’extensions, les colons de l’espace, les tout récents colons Star Treck, en attendant les Colons à Saint-Tropez, voici venir les Colons de Catane jeu de cartes pour 2 à 4 joueurs…


Les règles et le matériel

Les règles du jeu, d’un format pour le moins interlope, s’avèrent claires et bien écrites. Comme son nom l’indique, le jeu est constitué de cartes et uniquement de cartes. Les illustrations de Michael Menzel s’avèrent élégantes, habillant le thème de façon convaincante.
Les ajustements sur le nombre de joueur constituent exclusivement dans un nombre de carte écartées, le corpus des règles restant en tous points identique (exception faite de la carte destinée qui n’a aucune utilité à deux joueurs)

Contenu de la boîte

67 cartes ressources (11 argile, 11 bois, 16 minerai, 15 laine et 14 blé)
42 cartes construction (9 routes , 15 colonie / ville, 5 chevalier, 9 cartes développement et 4 aides de jeux)
1 carte destinée


Les rouages du jeu


Mise en place

Les cartes chevaliers, routes et développement sont disposée en autant de tas. Les cartes ressources sont mélangées pour constituer une pioche. Les 5 premières cartes sont retournées pour former le marché. Chaque joueur reçoit trois cartes ressources, une carte route (côté A) et une colonie.

Déroulement

A son tour de jeu, un joueur peut effectuer les actions suivantes dans l’ordre indiqué :
1Echanger une ou plusieurs ressources (avec le marché, la pioche ou un joueur –on lui prend une carte au hasard et on lui redonne la carte de son choix-), fonction du nombre de carte route côté A.
2Construire une ou des cartes construction (en en payant le coût). Chaque construction réalisée dans un même tour doivent être de type différents. En construisant une colonie, le joueur peut retourner la carte destinée. En construisant une ville, il doit la retourner… Les cartes développement recouvrent une carte ville et ne peuvent être construite qu’en un seul exemplaire par joueur.
3Piocher des cartes ressources (2 cartes + 1 par chevalier face A)
Si les cartes routes ou chevaliers venaient à être épuisées, le joueur a la possibilité de prendre celle de son voisin, en suivant le sens indiqué par la carte destinée…

Fin de partie

Le premier joueur ayant atteint 10 points de victoire durant son tour est déclaré vainqueur.


L’avis de la rédaction

Malgré un à priori négatif (que pouvait bien apporter un second jeu de cartes avec des mécanismes dérivés des colns de catane ?), force est de reconnaître que cette nouvelle déclinaison est un petit jeu familial agréable et sympathique. Tenant dans la poche, on retrouve le plaisir ludique des colons, avec ses qualités et ses défauts. Parmi défaut : un joueur bien partit a peu de chance d’être rattrapé et finira généralement par s’imposer. L’idée du marché (que l’on connaissait déjà dans l’une des extensions) fonctionne plutôt bien et les améliorations (pardon les cartes développement) apportent chacune un avantage évident à leurs propriétaires.
L’idée des cartes colonies réversibles annonçant un événement inconnu de tous jusqu’à sa transformation en ville est à la fois simple et efficace…
Simple, efficace, Catane, le Jeu de carte s’avère un délicieux petit jeu de carte, une version Catane de voyage, plus agressive peut-être que la version de base, puisque l’on peut « détruire » routes et chevaliers en les dérobant à un adversaire… L’usage de la carte destinée s’avère à ce niveau assez pervers…
Bref, ça ressemble à Catane, ça a le gout de Catane mais ce n’est pas (tout à fait) Catane. Et c’est pour ça que ça désaltère…


On aime...

l’aspect catane de voyage
retrouver la saveur du jeu de base
les cartes villes / évènements
jouable à 2,3 ou 4 (et même 5 ou 6 avec deux jeux!)
l’aspect plus méchant du jeu

On n'aime pas...

l’aspect plus méchant du jeu smiley
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.